Pèlerinage diocésain de Tenkodogo : « Une foule apocalyptique entre les collines de Gourgou »

265 0

La communauté catholique de Tenkodogo a organisé le dimanche 31 janvier dernier son pèlerinage diocésain. Comme chaque année, c’est le village de Gourgou, localité située à environ 5 km de la ville qui a accueilli les fidèles chrétiens. Cette marche de dévotion a drainé plusieurs fidèles du Christ, que l’invité surprise de cette célébration, le Cardinal Philippe Ouédraogo, a qualifié de ‘’foule apocalyptique’’.

Très tôt le matin, des milliers de pèlerins, croix et objets de piété en main, ont bravé le froid, le brouillard et la poussière pour arriver à Gourgou, lieu habituel du pèlerinage du diocèse de Tenkodogo. Partis de la Place de la Nation de Tenkodogo, les pèlerins ont parcouru une distance d’environ 5 km pour arriver sur les collines de Gourgou.

Célébré sous le thème « Famille chrétienne, sois fidèle à la communion fraternelle et à la prière », ce pèlerinage a connu la présence de fidèles venus de l’ensemble des paroisses du diocèse. Gourgou était noir d’une marée de fidèles. D’aucuns assis à même le sol, d’autres sur les pieds des collines ou encore perchés sur les arbres.

Au cours de son homélie, le cardinal Philippe Ouédraogo salué la présence des autorités administratives, notamment le Gouverneur de la région, Ousmane Traoré et le Haut-Commissaire du Boulgou, Albert Zongo. Il a aussi souhaité la bienvenue aux représentants des autres communautés religieuses.

« Votre présence, a-t-il dit, est l’expression concrète de la cohésion et du dialogue qui devrait caractériser les relations entre les différentes religions ». Évoquant l’actualité, le célébrant a invoqué Dieu afin qu’il accorde « le bonheur éternel aux défunts, un prompt rétablissement à tous les blessés et qu’il étende encore sa main bienveillante sur notre pays. »

L’église famille diocésaine de Tenkodogo est caractérisée par une diversité ethnique et culturelle. Pour le Cardinal Philippe Ouédraogo, cette diversité est une chance, car « c’est une richesse et en même temps un risque, un défi » d’où son appel à bâtir une église famille de Dieu où règnent  « la fraternité, le dialogue, le pardon mutuel et l’unité ».

Insistant, il s’est fait sienne cette sagesse africaine qui dit « nous sommes tous, le grain d’un seul et même panier ». Donc l’Eglise comme l’avait dit le Pape Jean-Paul II, ne peut progresser qu’en renforçant le lien de communion d’unité entre ses membres.

Pour relever le défi de la connaissance de la parole de Dieu, la Bible a été intronisée. Cette intronisation consacre une tournée de la Sainte Bible dans toutes les paroisses du diocèse. Avant de faire la procession, le Cardinal Philippe Ouédraogo a invité les fidèles à promouvoir la lecture et la méditation de la parole de Dieu. Car selon lui, « l’ignorance des écritures, c’est l’ignorance de Jésus Christ », comme l’enseigne Saint Jérôme.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre