Côte d’Ivoire : La section jeunesse ivoirienne du MPP soutient Soro ?

823 10

« Côte d’Ivoire : La jeunesse du MPP de Roch-Marc Christian Kaboré chez Guillaume Soro». C’est le titre d’un article paru sur le site Guillaumesoro.ci, dédié à la communication du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, et repris par des médias ivoiriens. Le MPP, pour sa part, dément “formellement”.

Dans ledit article, il est indiqué que la section ivoirienne de la jeunesse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a apporté le 1er février 2016 un  message de soutien à Guillaume Soro après le mandat d’arrêt lancé contre lui par la justice burkinabè dans le cadre du putsch du 16 septembre 2015.

« La section ivoirienne de la Jeunesse du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) de Roch-Marc Christian Kaboré, actuel Président de la République du Burkina Faso, a transmis un message de soutien au Président Guillaume Soro, suite au mandat d’arrêt international émis en son encontre par la justice burkinabè », lit-on en effet dans l’article.

Le message en question a été reçu, selon toujours l’écrit, par le Secrétaire général de l’Assemblée nationale,  Latte N’Drin Ahouanzi, avec à ses côtés le Chef de cabinet, Ouattara Toh Marc, et le “député Sidibé d’Adjamé“, en l’absence de Guillaume Soro.

Surprise et démenti au MPP. A noter que l’article ne donne pas de précision sur l’identité des membres de la délégation. Mais du côté du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), tant à Ouagadougou qu’à Abidjan, on semble être surpris par cette initiative. Joint au téléphone par Burkina24, le président de l’Union nationale des jeunes du MPP, Abdoulaye Moossé, affirme n’être pas au courant de cette visite ni du message en question.

En Côte d’Ivoire, même si on reconnaît que les personnes figurant sur l’image sont bien membres de la section ivoirienne, l’on considère cependant qu’ils y  sont allés à titre personnel et non au nom du MPP. C’est ce qu’a indiqué à Burkina24, Moumouni Ouédraogo, chargé de la sous-section ivoirienne, joint au téléphone ce 3 février 2016.

« Nous ne sommes même pas au courant de cette visite », affirme-t-il, laissant entendre que « dans un groupe, il y a toujours des infiltrés ». Il ajoute que le secrétaire général de la section ivoirienne du MPP, de même que son adjoint, n’ont pas été consultés avant cette audience.  « Personne n’a été consulté. C’est des infiltrés (…). C’est un intérêt personnel qu’ils ont visé », a-t-il martelé, révélant également que les intéressés, interpellés, ont indiqué être allés «présenter le parti et non apporter un message de soutien ».

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), dans un communiqué dans la mi-journée de ce 3 février, a également démenti ce soutien.  “Le numéro un du MPP section Côte d’Ivoire (Inoussa Sankara, secrétaire général, NDLR) en Mission au Burkina Faso dément formellement avoir mandaté une structure quelconque de son parti pour mener cette action“, lit-on dans le communiqué publié sur la page du parti.

Par conséquent, ni lui, ni la direction du parti ne se reconnait dans cette démarche mais plutôt il s’aligne derrière la démarche de sagesse des deux Chefs d’Etat pour trouver un dénouement heureux à cette crise qui va préserver les bonnes relations d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux peuples“, ajoute-t-on.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *