Feu vert pour le plan « Power Africa » de Barack Obama

641 0

Le vaste plan d’électrification de l’Afrique subsaharienne dit ”Power Africa”, initiative du président américain, Barack Obama,  et démarré en 2013, bénéficie désormais du quitus du parlement de son pays.

L’approbation de la Chambre des représentants des États-Unis en faveur de l’Electrify Africa Act autorisant lElectrify Africa Act est tombée le 1er février.

Cet important projet devra conduire à l’installation de 30 000 mégawatts de capacités électriques en Afrique subsaharienne, l’objectif étant d’éclairer 60 millions de foyers dans cette partie de l’Afrique.

Afin d’assurer un meilleur suivi des programmes conduits dans cette initiative, depuis la fin du mois de janvier dernier, l’agence américaine de coopération, USAID a lancé l’application Power Africa Tracking Tool.

Secteur privé

Pour Power Africa, Barack Obama avait annoncé 7 milliards de dollars de financement de la part du gouvernement américain. Des investissements qui devraient permettre de mobiliser plus de 40 milliards de dollars notamment auprès des bailleurs de fonds et du secteur privé. C

’est d’ailleurs au nom des entrepreneurs privés que le milliardaire nigérian Tony Elumelu, dont le conglomérat Heirs Holding est partenaire de Power Africa, a fait le déplacement à Washington fin janvier afin de plaider pour l’adoption de l’Electrify Africa Act.

Le projet ”Power Africa” du président américain, Barack Obama croise diverses autres initiatives pour la démocratisation de l’énergie en Afrique subsaharienne, notamment le programme « Energy Africa » du Royaume-Uni ou encore le projet « Akon Lighting Africa », conduit par l’artiste américano-sénégalais Akon.

A cela, il faudra ajouter l’engagement du président de la Banque africaine de développement, BAD, Akinwumi Adesina, qui a promis s’attaquer au déficit d’électricité en Afrique.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: Jeune Afrique



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *