Investiture de Paul Kaba Thiéba : Vote pressé à l’Assemblée nationale

572 0

La Déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre Paul Kaba Thiéba le vendredi 5 février dernier devrait être sanctionnée par un vote de confiance des députés à l’Assemblée nationale. A minuit moins trente minutes, Salif Diallo, président de l’Assemblée nationale interpelle le Premier ministre pour qu’il accélère dans ses réponses.

[VIDEO] – Le vote pressé

Burkina24

« Pourtant, sous Blaise Compaoré, les Déclarations de politique générale commençaient à 9h. Pourquoi c’est à 16h on vient placer ça ? », interroge déjà un confère qui s’étonne du choix de l’heure pour un exercice qui, les habitués des moquettes du parlement le savent, prend plusieurs heures.

Le début de cet exercice constitutionnel qu’est la déclaration de politique générale du Premier ministre, judicieux ou pas, a entrainé une course contre la montre vers la fin. A l’heure du vote de confiance, 23h passée, les enveloppes ont vite été distribuées aux élus.

Tout est alors allé rapidement et même très rapidement. Comme l’a signifié un confrère dans un accent de « babi 1 », « ils veulent faire vite, faut pas demain va trouver môgô là ici ».

Griller les casseroles de Kaba. Selon l’article 63 de la Constitution, « dans les trente jours qui suivent sa nomination, le Premier ministre fait une déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale ». Nommé le 6 janvier, la DPG de Paul kaba Thiéba ne devait pas excéder ce délai qui prenait fin le 5 février au risque de voir sa nomination être remise en cause.

Les parlementaires ont alors accéléré les choses au moment du vote. Devant nécessairement aller dans l’isoloir avant de déposer les bulletins dans les urnes, ce sont des passages en flash que les participants à la plénière du jour ont assisté. A peine un élu entre dans l’isoloir qu’il ressort et avec vélocité, on introduit l’enveloppe dans l’urne !

Peu avant minuit, tous les députés ont pu voter. Avec les 72 voix en sa faveur, la majorité a donc sauvé le « naam 2» de Paul Kaba Thiéba.    

Yannick SAWADOGO

Burkina 24


1 « babi » appellation donnée à la Côte d’Ivoire par certains artistes

2 « naam » pouvoir en langue mooré



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *