Dangote réfute les allégations d’ingérence dans la politique béninoise

Ceci est un droit de réponse concernant la « probable position » de l’homme d’affaire nigérian face à la candidature à la présidentielle béninoise de Lionel Zinsou. Une information à ce sujet avait été relayée récemment par plusieurs médias internationaux.

L’attention de « Dangote group » a été portée sur une de vos publications récentes, insinuant que son PDG, Aliko Dangote est contre la candidature de Monsieur Lionel Zinsou pour les prochaines élections dans ce pays frère.

Cette allégation est tout simplement malveillante et non-fondée. Le tabloïd et ses promoteurs ont également déclaré qu’Aliko Dangote aurait décrit M. Zinsou comme un agent de la France, ancien maître colonial de la République du Bénin. C’est est une fausse déclaration concoctée dans l’imagination du journaliste, puisqu’il ne l’a jamais rencontré, ni interviewé avant d’aller sous presse.

Dans un communiqué, le Chef de la Direction de la Communication du Groupe Dangote, Tony Chiejina, a déclaré que cette allégation est totalement dépourvue d’éthique et de norme de la profession de journalisme. « C’est une violation flagrante des normes minimales de l’éthique du journalisme et des relents d’irresponsabilité. La publication est sans conscience et manque de sens de moralité. Attribuer une déclaration à un individu que vous n’avez jamais rencontré ou interviewé et publier ladite déclaration comme venant de lui, est le comble de l’imprudence et de l’impunité ».

« Nous savons que tout cela fait partie d’un hideux complot savamment élaboré par des journaleux recrutés pour monter le Groupe Dangote, et notre PDG en particulier, contre le parti au pouvoir en République du Bénin et propager le même sentiment dans les pays francophones africains où le Groupe a des intérêts substantiels et la brandir comme une ingérence dans les affaires internes de pays souverains » a-t-il déclaré.

Le Groupe Dangote est une entreprise responsable qui respecte la souveraineté des nations. Nous ne nous ingérons pas dans la politique intérieure de nos pays d’accueil, ni ailleurs.

Par conséquent, nous exigeons un droit de réponse immédiat de la part du quotidien.

ANTHONY CHIEJINA
CHEF DE LA DIRECTION DE LA COMMUNICATION

Dangote



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page