Le juge de la CPI à l’avocat de Gbagbo : ”La qualité de président à Gbagbo n’est pas admise”

160 0

Le juge Cuno Tarfusser chargé de trancher le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé a demandé, ce jeudi 11 février, à Me Altit et son équipe de défense de se garder d’ajouter la qualité de « président » à l’ex-chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo.

L’argument avancé par le juge Cuno Tarfusser est qu’au moment des faits, Laurent Gbagbo était loin d’être le président de la Côte d’Ivoire et que lui attribuer le titre de ”Président” prêterait à confusion. En réaction, Me Altit Emmanuel a expliqué que cette approche du juge était humiliante pour son client et que la qualité de « président » s’emploie aisément pour les anciens Chefs d’État.

Pour harmoniser les points de vue, le juge principal a décidé de s’en remettre à ses collègues. Toutefois, il a prié la défense de se garder d’utiliser le titre de « président», parlant de Laurent Gbagbo. « En vue d’arrêter une décision finale, je vais consulter mes collègues », a-t-il dit.

L’ex-Chef d’Etat de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo est jugé depuis le 28 janvier dernier avec son ex-Ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Intenationale où ils sont soupçonnés de crimes contre l’humanité et crimes de guerre, commis lors de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre