L’Union européenne s’engage à débourser 220 millions d’euros d’ici 2020 pour le Burkina

171 0

Visite marathon de quelques réalisations financées par l’Union européenne au Burkina. Les sites ciblés étaient le centre médical pour le traitement des pathologies épidémiques, hébergeant aussi une maternité et le poste de pesage de Tanghin-Dassouri. C’est le commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, qui a été mandaté ce vendredi 12 février 2016 par l’Union européenne pour cette tournée au “Pays des Hommes intègres”.

Le premier centre à être visité se situe au CMA de Pissy à Ouagadougou. En compagnie du ministre de la santé, le Dr Smaïla Ouédraogo, Neven Mimica, le commissaire chargé de la coopération internationale et du développement avec sa délégation ont visité tour à tour la maternité et le bloc opératoire du CMA de Pissy.

Le ministre de la santé, Dr Smaïla Ouédarogo et Neven Mimica
Le ministre de la santé, Dr Smaïla Ouédraogo et Neven Mimica.

Formidable ! Ce bloc opératoire a connu plus de 1 000 opérations en 2015. Il compte également 6 gynécologues, un chirurgien, près de 50 attachés en chirurgie et plusieurs sages-femmes.

Neven Mimica, après cette visite, s’est dit satisfait de l’engagement du personnel : « c’est un travail formidable que vous faites. J’ai visité 5 à 6 autres pays, et je trouve que le complexe est très bien organisé », a-t-il commenté.

Le second lieu de visite contigu à la maternité est le centre médical pour le traitement des pathologies épidémiques, un établissement de santé financé par l’Union européenne (UE) et le consortium Croix-Rouge – ONG Alima.

Si l’épidémie d’Ebola semble à présent maîtrisée en Afrique occidentale, il importe que le Burkina continue de développer ses capacités nationales de prévention et de gestion des éventuelles poussées épidémiques.

Assurance maladie. « L’Union européenne est un partenaire privilégié du Burkina et nous comptons vous accompagner dans la mise en place de l’Assurance maladie universelle », a également informé Neven Mimica qui a annoncé la formulation d’un nouveau programme d’appui au secteur sanitaire d’un montant de 84 millions d’euros (environ 55 milliards de F CFA) pour l’année 2017.  

Après un bref entretien avec les travailleurs du centre, route a été prise pour Tanghin-Doussouri, sortie Ouest de Ouagadougou, pour toucher du doigt le dernier site à visiter, le poste de pesage. Là, c’est le ministre des infrastructures, Eric Wendmanegda Bougouma, qui est le représentant du gouvernement.

Le minsitre des infrastructures, Eric Wendmanegda Bougouma
Le ministre des infrastructures, Eric Wendmanegda Bougouma.

Ce poste de pesage a été inauguré officiellement ce vendredi 12 février 2016 par le commissaire chargé de la coopération internationale et du développement et le ministre burkinabè des infrastructures.

Il a pour objectif de lutter contre la surcharge et a été entièrement financé à hauteur de 2 milliards de F CFA par l’Union européenne.

Cappuccino. « Cette station de pesage, selon le ministre Eric Wendmanegda Bougouma, représente pour le gouvernement burkinabè, un élément essentiel dans la protection du réseau routier ».

Dans son allocution, Neven Mimica a indiqué que l’Union européenne s’est engagée à débourser 220 millions d’euros (environ 143 milliards de F CFA) d’ici 2020 en soutien au développement du Burkina.

Plus tôt dans la matinée, le commissaire chargé de la coopération internationale et du développement avec sa délégation ont déposé une gerbe de fleurs au café restaurant Cappuccino en mémoire des victimes des attaques terroristes du 15 janvier dernier en plein coeur de Ouagadougou.

Yannick SAWADOGO

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre