13ème journée Fasofoot : KOZAF à la recherche de l’embellie perdue

491 0

Le dimanche 21 février 2016, Kassoum Ouédraogo dit Zico Académie Football (KOZAF) affronte l’Union sportive de Ouagadougou (USO) invaincue jusque-là, pour le compte de la 13ème journée. Face à une équipe qui encaisse peu, l’entraîneur adjoint de KOZAF veut retrouver sa splendeur du début de championnat.

KOZAF rêve à nouveau de goûter à une victoire
KOZAF rêve à nouveau de goûter à une victoire

La dernière victoire de Kassoum Ouédraogo dit Zico Académie Football (KOZAF) remonte en janvier 2016 où cette formation s’était imposée 3 à 0 devant l’Association des jeunes espoirs de Bobo Dioulasso (AJEB). Les quatre journées suivantes ont été marquées par des défaites ou des matchs nuls pour une équipe qui a débuté le championnat tambour battant occupant même la première place du championnat. L’équipe de Kassoum Ouédraogo dit Zico (KOZAF) veut se relever devant l’Union sportive de Ouagadougou (USO) le dimanche 21 févier 2016 au Stade Dr Issoufou Joseph Cononmbo de Ouagadougou.

En conférence de presse d’avant-match ce jeudi 18 février 2016 l’entraîneur adjoint de KOZAF Ali Ouédraogo s’est montré confiant. « Je ne peux pas vous dévoiler la manière dont nous allons jouer contre l’USO. Mais nous avons des idées », a affirmé Ali Ouédraogo. Il assure savoir comment contrer l’équipe de l’USO. « On est conscient qu’il faut être adroit devant les buts. Ils en parlent parce que nous leur donnons la parole. Ils sont conscients que l’adresse du début du championnat n’y est plus », explique Ali Ouédraogo. Selon lui, son équipe va trouver le déclic devant l’USO lors de cette journée du Faso même si cette formation est réputée pour sa défense imperméable.

Souleymane Sakandé, le capitaine de KOZAF est conscient de l’enjeu de la rencontre. Il est allé dans le sens de son entraîneur. Il ne craint pas la solidité défensive de son adversaire. « Ils ont la meilleure défense mais nous aussi on va donner tout ce qu’on a pour essayer de perforer cette défense », a assuré Souleymane Sakandé. Il estime que lui et ses coéquipiers n’ont pas eu la tête sur les épaules lorsque cette formation dominait le championnat.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *