Manuel Valls en visite au Burkina: « L’Afrique est le continent de l’avenir »

577 0

Le Premier ministre français, Manuel Valls, est arrivé ce samedi 20 février 2016 au Burkina. Accompagné d’une forte délégation, il a été reçu au palais de Kossyam par le Président du Faso. Il s’est ensuite prêté aux questions des journalistes. Au menu des échanges, il y avait l’aide au développement et l’incontournable question sécuritaire. Le Premier ministre français a laissé entendre que l’avenir du monde se joue en Afrique.

 Tout se joue en Afrique…

Tous les regards sont tournés vers l’Afrique. Ce retournement de situation n’est pas fortuit. Manuel Valls n’a pas occulté ce fait nouveau. « L’Europe doit s’intéresser à l’Afrique plus qu’elle ne fait jusqu’à maintenant », a –t-il indiqué.

Le Premier ministre français a laissé entendre qu’il est « conscient » que c’est ici que se joue en effet l’avenir de la France et de l’Europe. « L’Afrique est le continent de l’avenir », a déclaré le PM français.

Relever les défis ensemble !

Les défis du Burkina sont « majeurs ». Au nombre de ceux-ci, il y a celui de la sécurité, un « préalable » à tout le reste. Il y a aussi le développement économique. « Beaucoup de retard a été pris ces derniers temps, avec malheureusement un préalable, la sécurité. », note-il.

CEMGA

Ce déplacement à Ouagadougou a servi d’occasion pour Manuel Valls d’adresser « une fois de plus » ses condoléances et sa compassion aux familles des victimes de l’attentat terroriste de Ouagadougou.

Un défi commun unit les deux nations. C’est l’éternel sujet qu’est la lutte contre le terrorisme. La France tout comme le Burkina et ses voisins ont déjà fait l’objet de menaces et d’attentats revendiqués par des terroristes.

Ce choix n’est pas fortuit selon le Premier ministre français car pour lui, cela est dû à la relative avancée en matière de gouvernance démocratique. « Le terrorisme s’attaque lâchement aux démocraties », dit-il.


Lire aussi : Manuel Valls à Bamako 


Le Burkina, un exemple de démocratie…

Selon Valls, le Burkina a été visé « parce que c’est une réussite en matière de transition. On s’est attaqué au Mali, parce que c’est une démocratie. On s’attaque au Burkina Faso, parce que c’est une démocratie », note-il.

Au regard de ce point commun, Manuel Valls n’a pas caché son souhait de voir les efforts conjugués en vue de venir à bout du phénomène.  « C’est pour cela que nous devons renforcer notre coopération en matière de renseignements, de formation des forces de sécurité des forces armées », a-t-il déclaré.

Il encourage les pays membres du G5 à renforcer leurs liens de coopération. C’est selon lui, un préalable pour conforter la démocratie et pour permettre le développement humain, économique et social. Le Premier ministre français a indiqué que son pays sera « évidemment » aux côtés du Burkina Faso pour soutenir ses efforts dans ce domaine comme dans bien d’autres.

Coopération bilatérale

Rappelant l’existence d’un niveau d’engagement et de chiffre d’affaires économique  « important » entre le Burkina Faso et la France, Manuel Valls a fait savoir que cela se poursuivra et sera intensifié. Un accord a d’ailleurs été signé dans le cadre la coopération bilatérale entre les deux pays.

Signature des documents relatifs à l'aide au développement d'une enveloppe de 09 millions d'euros par l'ambassadeur Gilles Thibault et la ministre Rosine Coulibaly-Sori.
Signature des documents relatifs à l’aide au développement d’une enveloppe de 09 millions d’euros par l’ambassadeur Gilles Thibault et la ministre Rosine Coulibaly/Sori.

L’Agence française de développement vient en aide au Burkina avec une enveloppe  de neuf (09) millions d’euros. Gilles Thibault, ambassadeur de France au Burkina et Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie et des finances ont paraphé les documents de cet accord de partenariat au palais de Kossyam.

« Il y en aura d’autres plus l’investissement à travers nos entreprises. Il faut poursuivre cela, parce que le développement économique permet le développement humain », foi de Manuel Valls.

Oui Koueta

Burkina24


Portfolio

DSC02926 DSC02919 DSC02913 DSC02911 2 DSC02852 DSC02851 22


Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *