Médiateur du Faso : Le rapport d’activités 2014 présenté à Roch Kaboré

695 0

Le rapport d’activités 2014 du Médiateur du Faso a été remis ce lundi 22 février 2016 au Président du Faso, Roch Kaboré. C’est Alima Déborah Traoré, médiateur du Faso, accompagnée d’une délégation, qui a transmis ce document de 95 pages.

Selon les statistiques développées par le Médiateur du Faso, Alima Déborah Traoré, sur un total de 560 dossiers instruits, il y a eu 170 recommandations formulées à l’endroit de l’administration publique, 101 ont connu une issue favorable, soit 59,41% représentant ainsi des médiations réussies.

Ce pourcentage s’inscrit dans la lancée d’une des missions du médiateur du Faso qui est d’assurer la promotion de l’Etat de droit en travaillant à la résolution des conflits entre les citoyens et les services publics.

Une autre mission du Médiateur est d’apporter des conseils et réorienter les citoyens quand il n’est pas compétent. A ce niveau, 3 440 personnes ont été reçues au siège de l’institution et dans les délégations.

Toujours dans son rapport, le Médiateur du Faso interpelle les autorités sur deux points essentiels : d’abord sur l’application de la procédure disciplinaire relative à l’abandon de poste pour l’agent de la fonction publique victime de troubles mentaux. « Est-ce que la procédure de la mise en demeure vaut pour cette personne ? », a interrogé l’institution.

Ensuite, le Médiateur du Faso a évoqué la complicité de personnes privées (physiques ou morales) pour contourner la réglementation en vigueur au niveau de l’administration publique en vue d’obtenir des avantages indus (attribution de marchés, établissement de pièces administratives ou d’état civil, etc.)

Alima Déborah Traoré n’a pas manqué d’aborder les difficultés que rencontre son institution. Ainsi, énumère-t-elle, des défis à relever à court termes : la poursuite des actions spécifiques dans le cadre de l’auto-saisine, la prise de mesures spécifiques en vue d’assurer la mise en place des délégations communales dans les régions pilotes et l’organisation de campagnes de communication et de sensibilisation sur le Médiateur du Faso afin de mieux faire connaitre ses actions.

Yannick SAWADOGO

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *