Mouvement associatif : Voici les « Etudiants sans frontières »

669 0

L’organisation ‘’Etudiants sans frontières (ESF)’’/Burkina Faso, présentée ce lundi 22 février 2016 à la presse, a confié vouloir « œuvrer pour l’accompagnement des étudiants » et par-delà, apporter sa part contributive à la résolution de certains problèmes cruciaux qui minent le quotidien des Burkinabè.

« Le but d’ESF est de cultiver le partage entre étudiants du monde et de mettre à la disposition des étudiants un accompagnement multidimensionnel », a indiqué le président de Etudiants sans frontières/ Burkina Faso (ESF/BF), Ali Cissé.

Selon lui, des associations devancières ont déjà travaillé dans ce sens mais « des efforts restent à fournir ».

Afin de relever le défi donc, ESF s’est fixé des objectifs stratifiés prenant en compte l’intérêt des étudiants et ceux des populations.

Concernant l’accompagnement des étudiants, affirme Ali Cissé, il sera surtout question de mettre à leur disposition « une bibliothèque numérique pour des partages d’expérience, des stages, des bourses d’études et des centres de loisirs appelés ESF-loisirs ».

Outre cet objectif, l’association envisage travailler « dans la maitrise de l’eau et de l’énergie  afin de soulager les populations, en l’occurrence celle des campagnes ».

« Si nous parvenons à apporter notre connaissance, notre petite expertise d’étudiants pour résoudre ces problèmes, même si ce n’est pas à l’échelle nationale, notre organisation aura valu la peine d’être créée », a déclaré Ali Cissé.

Reconnue au Burkina depuis le 7 septembre 2015, la jeune association, selon ses premiers responsables, a à son actif quelques réalisations dans la promotion de la sécurité routière en milieu scolaire et celle des technologies à travers Ouaga technologies Week (OTW).

Foi de son président, « toutes ses activités ont été réalisées grâce aux cotisations mensuelles des membres de ESF, à hauteur de 500FCFA ».

Pour atteindre cependant les « ambitieux » objectifs qu’ils se sont fixé, les membres de ESF disent vouloir compter sur les contributions futures des bonnes volontés et des partenaires financiers et techniques.

Revenant sur les conditions d’adhésion, Ali Cissé a indiqué que ESF est ouverte à tout étudiant partageant sa philosophie et acceptant se plier à ses règles en vigueur.

Du reste, il a confié que l’association qui comptait au départ 18 personnes, regroupe à ce jour plusieurs étudiants du Mali, du Benin, du Togo, de la Suisse et des Etats Unis d’Amérique.

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *