Santé et emploi : Voici les mesures du gouvernement Kaba Thiéba

231 0

Le gouvernement Paul Kaba Thiéba a commencé à mettre en œuvre certaines des mesures que le Premier ministre a promis prendre pour répondre à la question du chômage et des problèmes de santé. Des décisions ont été prises dans ce sens lors du Conseil des ministres du 2 mars 2016.

Les premières mesures concernent l’emploi des jeunes. Paul Kaba Thiéba avait promis d’employer les étudiants titulaires d’un Bac+2 et plus au sein du ministère de l’éducation nationale. C’est désormais chose faite. Du moins, sur le papier, en attendant la mise en œuvre sur le terrain !

“(…) Le Conseil a décidé du recrutement de titulaires d’un diplôme universitaire, BAC +2 et plus, au profit du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation”, peut-on lire en effet dans le compte rendu du Conseil des ministres.

Les inscriptions se feront dans les directions régionales et provinciales du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle des lieux de résidence des potentiels candidats. Le compte rendu précise que les “modalités pratiques” seront connues au plus tard le 15 mars 2016. Le dépôt effectif des dossiers de candidature débutera le 02 avril 2016.

Les mêmes délais prévalent pour le recrutement de deux agents de santé communautaire par village sur toute l’étendue du territoire national, soit 16 000 futurs employés.


Lire aussi :

Chômage : Ce que Roch Kaboré et son gouvernement prévoient pour les jeunes


Dans le domaine de la santé, le gouvernement a décidé de rendre gratuits certains soins. Il s’agit de :

  • la gratuité du dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus ;
  • la gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans ;
  • la gratuité des césariennes ;
  • la gratuité des accouchements ;
  • la gratuité des soins pour les femmes enceintes.

Cette décision prendra effet à partir du 2 avril 2016.

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre