Sam l’Africain, témoin à la barre de la CPI: «Le président Laurent Gbagbo est un père pour moi»

232 3

Connu sous le surnom de Sam l’Africain, Jiji Sam, président de l’Alliance pour la Côte d’Ivoire et la patrie (NACIP), a témoigné ce lundi 7 mars 2016, date de la réouverture du procès de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI). Membre de l’ancienne galaxie patriotique de Charles Blé Goudé, Sam l’Africain était un témoin-clé de Fatou Bensouda qui croyait avoir frappé un grand coup en recrutant dans le camp des partisans de l’ex-président ivoirien un témoin à charge.

‘’Gbagbo est un père pour moi’’, a clamé Sam l’Africain, visiblement assez décontracté. Pour ce qui est des slogans de l’ex-majorité présidentielle (LMP), ‘’on gagne ou on gagne’’ ou encore “Y’a rien en face”, il a expliqué que ce n’était “rien de violent” et que seul le contexte de la campagne  les justifiait. ‘’C’est juste une chanson d’ambiance pour amuser la galerie qui n’a pas de rapport avec une quelconque violence”, s’est-il défendu.

‘’La population n’était pas d’accord mais le président (ndlr: Gbagbo) l’a fait pour l’intérêt du pays. Gbagbo s’est humilié pour sauver la Côte d’Ivoire”, a-t-il rapporté, en ajoutant que (ndlr : Gbagbo) ‘’voulait toujours négocier pour le bien-être des Ivoiriens”.

‘’C’est en ce moment que la France est intervenue en tant qu’arbitre alors que tout le monde savait que ce pays était le père fondateur de la crise en Côte d’Ivoire. Le président Laurent Gbagbo a choisi le Burkina pour les accords parce-que le problème venait du Burkina !“, a martélé Sam l’Africain.

‘’Je suis le seul leader de la galaxie patriotique (mouvement de soutien à M. Gbagbo) qui a parcouru toute la Côte d’Ivoire pour lui sans prendre 5 F de la direction de campagne. Je finançais moi-même mes actions de soutien au président Gbagbo”, a indiqué le président du NACIP répondant aux questions du procureur Mc Donald sur le financement de la campagne électorale de 2010 du candidat Laurent Gbagbo.

Sam l’Africain fait partie des témoins à charges de la procureure de la CPI dont les noms avaient été révélés par inadvertance au public. Cela avait dégonflé l’ex-membre de l’ex-galaxie patriotique qui dans son hésitation a été conduit manu militari à la CPI pour témoigner contre son mentor Laurent Gbagbo et son ancien compagnon de lutte, Charles Blé Goudé.

Ce témoignage “pro-Gbagbo” de Sam l’Africain lui a valu la qualité de témoin hostile par le procureur Mc Donald.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre