Municipales de 2016 : Des militantes du MPP/Coba-Houet contestent la liste des candidats

420 0

Des militantes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) du Coba/Houet (non loti du secteur 29) ont marché pour contester la liste des candidats du parti aux élections municipales 2016, ce mercredi 9 mars 2016 à Bobo-Dioulasso.

« Elles nous ont fait savoir qu’elles contestaient la liste des candidats du MPP à la municipalité. Car elles avaient leur candidat qui était Mathieu Kaboré, malheureusement qui n’est pas retenu sur la liste de désignation des candidats », a laissé entendre Mamadou Simboro, secrétaire à l’information et à la communication de la section provinciale MPP/Houet.

Pour ce faire, plusieurs militantes de Coba/Houet (non loti du secteur 29) se sont mobilisées pour protester la liste de désignation des candidats du parti aux élections municipales de 2016, ce mercredi.

Ces dernières se sont retrouvées au siège du parti, ainsi qu’à la RTB2/Bobo-Dioulasso, pour manifester leur mécontentement munies des spatules et des balais. Selon elles, les conseillers proposés au niveau de leur secteur ont été choisis à l’avance avant d’être présentés. C’est pourquoi elles ne sont pas d’accord.

Autre son de cloche

Elles ont pris d'assaut la RTB2 pour se faire entendre
Elles ont pris d’assaut la RTB2 pour se faire entendre

Par contre, certains membres du parti accusent Mathieu Kaboré d’être la source de cette manifestation, car sa candidature n’a pas été retenue sur la liste de désignation. Pour Mamadou Simboro, il a été expliqué aux femmes que c’est suite à un vote public au siège que M. Kaboré est arrivé 7eex avec 42 voix.

Pour lui, le collège de désignation garde toute sa légitimité parce qu’elle répond aux critères définis dans la directive n°001/MPP/BPN portant critères de désignation des candidats du MPP/Houet. Par ailleurs, il a affirmé que certains gens refusent l’application des directives du parti.

« M. Kaboré et ses militants désirent que tous les militants du secteur 29 sortent s’aligner derrière les candidats. Ce qui n’est pas réalisables. Ici ce sont les membres des structures qui désignent et nous, nous avons respecté l’esprit et la lettre de la directive », a-t-il ajouté.

Quant au classement des candidats, il a été dit qu’il se faisait par ordre d’arrivée au parti (un classement brut), « mais après, nous allons dans ce classement tenir compte du quota genre, du quota jeune et ce classement prendra en compte d’autres aspects».

Il a souligné que ces agitations sont normales pour un grand parti comme le MPP. Mais il faut que les gens comprennent, car, dit-il, tout le monde ne peut pas être candidat et que les places sont très limitées (3 à 6 candidats par secteur, selon la population des secteurs).

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre