Gouvernance locale: Le NDI encourage les candidatures des femmes et des jeunes

387 0

Le National democratic institute (NDI) veut faire des femmes et des jeunes des vecteurs directeurs pour l’instauration et le renforcement de la bonne gouvernance au « Pays des hommes intègres ». Pour y aboutir, l’institut a procédé ce vendredi 11 mars 2016 au lancement de son programme dénommé « Soutenir les femmes et les jeunes des partis pour contribuer à des processus politiques plus inclusifs et réactifs ».

« Si les femmes et les jeunes assument des rôles plus efficaces et éminents au sein de leur parti respectif, notamment  en tant que candidats aux prochaines élections locales, les partis deviendront plus inclusifs et sensibles à tous les segments de la société, y compris les groupes marginalisés », souligne Aminata Kassé, représentante résidente du NDI au Burkina.

Et pas seulement. En travaillant auprès de leurs homologues conseillers « plus expérimentés », ils répondront plus efficacement aux préoccupations de leurs communautés. Selon Aminata Kassé, c’est seulement ainsi que les gouvernements locaux pourront devenir plus efficaces dans les réponses apportées aux besoins des populations.

Renforcer les structures de femmes et de jeunes

Le programme qui vient d’être lancé par le NDI a pour objectifs de renforcer les structures de femmes et de jeunes des partis politiques (par l’accroissement de leur participation dans la vie politique nationale) et d’accompagner les nouveaux élus à l’issue de l’élection dans leur rôle et responsabilités afin de répondre plus efficacement aux préoccupations des populations.

Dans la mise en œuvre du programme, le NDI peut compter sur la contribution de la coopération suisse. Sa part contributive s’élève à 930 000 000 de FCFA. Pendant 3 ans (2015-2018), cette somme permettra à terme de faire des femmes et des jeunes des citoyennes et citoyens pétris de compétences pour l’enracinement de la bonne gouvernance au « Pays des hommes intègres ».

Jean-Bernard Dubois, chef du Bureau de la coopération suisse se réjouit déjà du résultat de cet apport au renforcement de la démocratie. « Nous sommes persuadés que notre soutien à travers le NDI va constituer un levier indispensable pour accroître et diversifier la participation, l’inclusion et les opinions dans la conception et la mise en œuvre des actions de développement au profit de toutes les couches sociales », s’enthousiasme-t-il.

Jean-Bernard Dubois, chargé de la coopération à l'ambassade de Suisse au Burkina.
Jean-Bernard Dubois, chargé de la coopération à l’ambassade de Suisse au Burkina.

 

De l’importance des municipales               

Pour, la représentante résidente du National democratic institute, il y a nécessité à prendre les élections locales que sont les municipales au même titre que les législatives ou la présidentielle. Et faire en sorte qu’elles soient les plus représentatives possibles permet, selon elle, de donner à la gouvernance locale son sens véritable.

« Ces consultations électorales sont d’autant plus déterminantes qu’elles concernent la base et vont compléter l’édifice démocratique national », a déclaré Aminata Kassé.

Oui Koueta

Burkina24

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre