Elections municipales : Des militants MPP de l’Arrondissement n°11 demandent de revoir illico les listes

662 0

Des militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de l’Arrondissement n°11 de Ouagadougou dénoncent des irrégularités concernant des listes électorales pour les élections municipales prochaines. Ces derniers souhaitent que les responsables du parti tiennent compte le plus rapidement possible de ceux qui ont été toujours « actifs avec le MPP ».

Ce dimanche 13 mars 2016 à 24h, c’est la date butoir pour le dépôt des listes de candidatures aux élections municipales du 22 mai au Burkina. Des listes ont déjà été arrêtées çà et là au sein de bon nombre de partis politiques.

Mais au sein du parti au pouvoir, le MPP, l’on constate déjà des remous dans quelques Secteurs de la Capitale notamment à l’Arrondissement n°11. Des militants parlent de « corruption électorale » et de « conscience achetée ».

Face à la presse dans la soirée de ce dimanche 13 mars 2016, « déclarés inconnus par les premiers responsables du MPP », Moussa Ouédraogo, Délégué du Secteur 46, Boukary Tiendrébéogo, Membre du bureau des Ainés du Secteur 51, Daniel Dipama du Secteur 50, ainsi que bien d’autres militants, invitent les responsables du parti à revoir « immédiatement » les listes électorales avant le délai imparti.

Ce mécontentement exprimé découle, selon Daniel Dipama, du fait qu’on ait « rejeté tout et vouloir retenir des propositions issues de corruption et de magouille ». « Nous, à l’Arrondissement n°11 Secteur 50, on a été sages. On a refusé de faire la bagarre… Mais, depuis hier Samedi, la liste est tombée et même certains Délégués de Secteur ont été déclarés inconnus », déplore-t-il.

Balima Boubacar, ancien Député du Conseil national de la Transition (CNT) et Membre du Bureau politique national du MPP.
Balima Boubacar, ancien Député du Conseil national de la Transition (CNT) et Membre du Bureau politique national du MPP.

Balima Boubacar, ancien Député du Conseil national de la Transition (CNT) et Membre du Bureau politique national du MPP, dit regretter avec amertume le rejet par des responsables du parti, de la liste que la Commission a travaillée à mettre en place. Au nombre de ces responsables du MPP, le premier nom cité est celui du 2e Vice-Président, Simon Compaoré, par ailleurs Ministre de la sécurité intérieure.

« C’est Simon Compaoré qui a dit de revoir la liste et repositionner d’autres personnes, des bailleurs, etc. Pourquoi vouloir que la proposition faite par les 30% soient forcément retenue ? », s’interroge l’ancien Député CNT.

« Non ! Non ! Non ! », répond Daniel Dipama accompagné d’une quarantaine de militants et sympathisants MPP au SIAO (Salon international de l’artisanat de Ouagadougou). « On est découragés. Il faut qu’ils reviennent le plus rapidement possible à la raison. C’est quelque chose que nous n’allons jamais accepter », dit-il.

« C’est nous qu’on a lapidés, c’est nous qu’on a oxygénés,… C’est nous qui avons mobilisé pour qu’eux soient au pouvoir aujourd’hui. Si c’est leur reconnaissance comme cela, camarades, on n’est pas d’accord ! », scande M. Dipama sous les hourrahs de ses camarades.

Noufou KINDO

Burkina 24


Daniel Dipama Boukary Tiendrébéogo, Membre du bureau des Ainés du Secteur 51 DSCN0289 DSCN0287 DSCN0288




Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *