Côte d’Ivoire: La jeunesse du Yatenga célèbre la femme burkinabè

403 0

La jeunesse du Yatenga en Côte d’Ivoire a célébré la femme burkinabè ce dimanche 13 mars 2016 au quartier Biafra de la commune de Treichville dans la capitale ivoirienne Abidjan. Cet événement s’est tenu sous la présidence de son premier responsable  Hamed Savadogo et le parainage de  Mamadou Salogo, président du Conseil National des Burkinabè de Côte d’Ivoire.

C’est Konaté Mariam Noura, porte-parole des femmes du quartier Biafra qui a, après les bénédictions religieuses, ouvert la série des allocutions. Reconnaissante des actions de Savadogo et Salogo, la porte-parole des femmes a tenu à remercier lesdits responsables de la communauté burkinabè en Côte d’Ivoire pour leurs actions en faveur de la promotion de la femme.

Elle a souhaité l’obtention d’un appui financier en vue d’améliorer leurs conditions de vie. À sa suite,  Hamed Savadogo, Président de jeunesse burkinabè du grand nord (Yatenga), a d’abord fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes de l’attaque terroriste de Grand-Bassam qui se tenait au même moment que la cérémonie.

Dans un discours sobre, il a, lancé un appel à la cohésion entre les femmes, car pense-t-il, aucune société ne peut prospérer dans la désunion. Il a, par ailleurs, prodigué des conseils aux femmes présentes à cette cérémonie, leur demandant de respecter leurs époux.

Prenant la parole, le Président du Conseil National des Burkinabè de Côte d’Ivoire et parrain de la cérémonie, Mamadou Salogo, a exprimé sa gratitude à la municipalité de Treichville et exhorté la jeunesse au respect de la femme en général et en particulier la mère.

Il a, également, insisté sur l’importance de l’union entre les femmes, qui selon lui devrait accélérer la mise sur pied des fonds dédiés au financement d’activités génératrices de revenus. Poursuivant dans ses recommandations aux femmes et aux familles de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire, Mamadou Salogo a fait un plaidoyer pour la scolarisation des enfants.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *