Attaque terroriste de Grand-Bassam : Deux Burkinabè blessés par balles

45 0

Le dimanche 13 mars 2016, en début d’après-midi, une  attaque terroriste a frappé la Côte d’Ivoire, plus précisément la ville balnéaire de Grand-Bassam, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale économique, Abidjan. Ce sont trois hôtels de Grand-Bassam donnant sur la plage qui ont été attaqués par des hommes armés.  

A ce jour, le bilan provisoire fait état de 18 victimes décédées (dont 15 civils et 3 éléments des forces spéciales), et de 33 blessés dont 26 sont encore dans les structures sanitaires publiques et privées et totalement pris en charge. Trois (3) terroristes ont été abattus.

Dans ce bilan provisoire, le Burkina Faso a enregistré deux blessés par balles. Il s’agit d’un photographe, Monsieur Nikiéma Issa, âgé de 38 ans, actuellement au service de traumatologie du Centre hospitalo-universitaire de Cocody, et d’un bébé de 18 mois, du nom de Drabo Harouna, qui est alité au Centre hospitalo-universitaire de Treichville.

Aussitôt informés, le Chargé d’affaires par intérim, SEM. Jean Kléna Ouattara, le Consul général, M. Daouda Diallo et l’Attaché de Défense, le Col-Major Yssoufou Sawadogo, accompagnés de l’Attaché de presse, de la Responsable de l’Action sociale et d’un Délégué consulaire, ont rendu visite le lundi 14 mars 2016, aux deux blessés.

La délégation a exprimé au nom du Président du Faso, SEM. Roch Marc Christian Kaboré, du gouvernement et du peuple burkinabè, le message de prompt rétablissement aux deux blessés. Chaque blessé a reçu des mains de la délégation, une enveloppe financière symbolique au nom de l’Etat burkinabè.

Dans l’après-midi, le Chargé d’affaires par intérim a participé à une rencontre initiée par le Ministre ivoirien des Affaires étrangères avec le corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire. Au cours de cette rencontre, le Ministre Abdallah Albert Mabri Toikeusse a tenu informé les diplomates de la situation.

Il ressort que l’identification des corps des victimes de peau noire était toujours en cours. A l’issue de cette opération d’identification, on connaitra avec certitude, les noms et les pays d’origine des victimes de peau noire.

Dans la journée du mardi 15 mars 2016, le Chargé d’affaires par intérim de l’Ambassade du Burkina, est allé signer le livre de condoléances en mémoire des victimes de l’attaque terroriste de Grand-Bassam.

Le libellé du message est le suivant :

« C’est avec une vive émotion et un choc sans commune mesure que le Burkina Faso a appris et suivi la barbarie de l’attaque terroriste intervenue le 13 mars 2016 sur la station balnéaire de Grand-Bassam. Le peuple du Burkina Faso comme l’ont exprimé leurs Excellences Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso et Monsieur Paul Kaba Thiéba, Premier ministre, Chef du Gouvernement, condamne avec la dernière énergie cette volonté de donner la mort, rien que la mort qui relève d’un autre siècle. Le peuple burkinabè est solidaire du peuple frère de Côte d’Ivoire. Aux familles des victimes, nous présentons nos sincères condoléances. Aux blessés, nous souhaitons un prompt rétablissement. La Côte d’Ivoire demeurera débout et le peuple ivoirien ne pliera pas l’échine. Il continuera de vivre. Ensemble, nous viendrons à bout de ce fléau. » Signé : Jean Kléna Ouattara, Chargé d’affaires par intérim, Ambassade du Burkina.

Service de Presse de l’Ambassade

du Burkina à Abidjan

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *