Municipales 2016 : Le CSC lance la campagne d’éducation aux medias pour des élections apaisées

273 0

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a procédé ce mardi 15 mars 2016 au lancement de la campagne d’éducation aux medias à Ouagadougou. Cette activité qui entre dans le cadre des préparatifs des élections municipales du 22 mai 2016 est prévue pour durer trois mois.

« Medias et participation citoyenne » est le thème autour duquel le Conseil supérieur de la communication (CSC) inscrit la campagne d’éducation aux medias.  Cette activité se veut  une démarche formatrice qui vise à apprendre au citoyen à être  « un spectateur actif ; un explorateur autonome et un acteur de la communication médiatique ».


Nathalie Somé, présidente du CSC décline les objectifs de la campagne

Burkina 24


Régulation de proximité. A travers cette campagne qui se déroule du 15 mars au 15 Juin 2016, le CSC entend œuvrer à la tenue d’élections municipales ouvertes transparentes et apaisées. Le contenu de ladite campagne s’articule autour des points que sont la formation, la régulation de proximité et l’élaboration suivie de diffusion de microprogrammes.

Les activités prévues dans toutes les 45 provinces du pays ont pour publics cibles les populations des villes et des campagnes. A terme, elles devront permettre de doter les publics cibles de moyens d’analyse des informations reçues dans les médias et autres sources d’information. Elles se donnent pour objectif de rappeler l’importance des médias dans la construction des sociétés démocratiques.

Dynamisme. La  présidente du CSC, Nathalie Somé a saisi l’occasion pour revenir sur les critiques dont ses prises de décisions ont souvent fait l’objet. Dans son allocution, elle laisse entendre que  « l’unanimisme constituerait un danger parce que notre système manquerait de dynamisme ». Le Burkina ayant « traversé des conflits épisodiques sous le sceau de la liberté de la presse », le CSC  appelle les médias à une communication responsable.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, était le parrain de cérémonie de lancement de la campagne d’éducation aux médias. C’est ainsi qu’il  a salué les efforts déjà fournis par le CSC et espère un meilleur encadrement de la profession du journalisme.

Mariam OUEDRAOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre