Zida a-t-il mis du sable dans son bassi* ?

634 3

« Les sermons du vieux  Yelmigan » est une chronique satirique proposée par un « Observateur » avisé de la société burkinabè. Elle traite deux fois par mois (le 1er et le 15 du mois) sur Burkina 24 de sujets liés à la vie de la nation burkinabè. Véritable sermonneur, le Vieux Yelmigan ne prendra pas de gant pour parler à ses fils et ses filles de leurs comportements quotidiens dans la société.  Ame détestant les sermons, s’abstenir donc  de continuer la lecture !


C’est Gilbert Diendéré qui va bien rire dans sa prison. Il nous avait prévenus que Zida avait un calendrier caché et qu’il se sucrait avec l’argent du peuple. Si tout ce qu’on raconte est vrai, Diendéré est mieux que Zida, lui au moins a montré clairement qu’il ne nous aimait pas, mais Zida, pendant qu’il nous offrait chaque jour des fleurs d’amour, il nous pillait pitoyablement. Bon zut, semble-t-il que ce ne sont que des rumeurs !

Zida, un général qui aime les feuilles ?

Il avait tout pour entrer dans l’histoire du Burkina Faso, mais qui a bu boira dit l’adage. Zida a trahi Diendéré et a fait semblant de s’allier au peuple. Dja pendant qu’il nous endormait avec ses discours révolutionnaires, il se constituait une fortune derrière notre dos.

Il a brûlé toute les étapes : facilement il a pris le pouvoir au nez de la hiérarchie militaire, puis le voilà général sans passer par la case colonel.

Non content de ses étoiles non méritées, il veut acheter Ouaga 2000, il veut faire mieux qu’Alizet Gando. Bon vous aussi, les terrains vides sont des repaires de bandits, autant qu’on les vende.

En moins d’une année, la transition semble avoir fait mieux que Compaoré en 27 ans. Au temps de Blaise jamais un lieutenant colonel ne devenait en une année, général de division, Premier ministre, ministre de la défense et milliardaire.

Jamais autant d’argent n’était blanchi sur le dos du peuple, tout se blanchissait en face du peuple. Là au moins on voyait faire.

Zida doit impérativement être entendu. Je demande à Sita du tribunal militaire de lancer un mandat d’arrêt international contre lui pour qu’il vienne nous dire pourquoi il est contre que les terrains vides de Ouaga 2000 restent vides et surtout pour qu’il vienne justifier sa richesse au nom de la loi sur le délit d’apparence.

Zida, un général en désertion ?

A ce qu’on dit, il serait menacé par ses ex-camarades d’arme du RSP, qui jurent d’avoir sa peau sinon celle d’un membre de sa famille. Ainsi lui et les siens ont préféré se réfugier au Canada.

Zida espérait filer aux Etats Unis pour se mettre à l’abri et se faire oublier un temps soit peu. Il semblait être un caillou dans le soulier de Rock qui était prêt à céder aux incessantes pressions de l’homme aux étoiles. Mais voilà qu’il vient de s’auto dissoudre comme le RSP. Comme quoi comme même pipe, même tabac.

C’est le contrôleur Lucky Luc qui va se tordre les méninges.

Casse tête chinois pour le contrôleur Lucky Luc.

Tous les regards sont tournés vers ce monsieur propre. Mais peut-il rester intègre ? A ce qu’on dit, beaucoup d’anciens ministres de la transition ont trempé leurs lèvres dans la soupe servie par Zida.

Lucky Luc a des collègues enseignants dans ce gouvernement. Peut-il rester sincère et les livrer à la pâture de Maître Bénéwendé et sa bande de juges de la Haute cour ?

J’espère au moins que notre Cherif national n’est pas trempé dans ce deal.

Bon espérons que l’affaire Zida ne va cacher l’affaire Soro

Ils nous avaient bien prévenus (je profite avant tout dire « yaako » à nos frères Ivoiriens que des inhumains ont barbarisés) qu’ils allaient gérer diplomatiquement les écoutes de Soro, pardon le mandat d’arrêt délivré par un juge impertinent à une personnalité pas comme les autres. A la Stéphane Chouchois, l’affaire est en train d’être pliée.

Le mandat est basé sur les écoutes, sur l’avion qui serait allé chercher des sous et sur les armes trouvées dans la résidence secondaire de Soro.

Le plus dur à contester se trouve du côté des écoutes. Pour l’avion de toute façon Soro n’y était pas, il balayera du revers de la main comme dans un jeu d’enfant. Ensuite pour les armes et les gilets pare-balles c’est simple Soro a déjà dit que ce n’est pas sa maison.

Alors il reste ces fameuses écoutes.

Là aussi avec un peu de …, on trouve un médecin légiste, pardon un spécialiste. Et là à la seconde qui suit, la bande devient non authentique. Ce n’est pas Soro et Bassolé qui parlaient, c’est Zida qui téléphonait en fait à Cherrif Sy.

Ce truc fera sauter le mandat d’arrêt, mais également dans la logique, Bassolé devait être blanchi et libéré.

On ne délivre pas un mandat d’arrêt contre la deuxième personnalité d’un pays

Le mandat d’arrêt est osé. C’est un crime de lèse-majesté de délivrer un mandat d’arrêt contre la deuxième personnalité d’un pays. Je regrette mais il y a bien eu un mandat d’arrêt délivré contre la première personnalité d’un pays : c’est Omar El BECHIR.

Souvenez vous également Kenyatta a été entendu à la CPI, tout chef d’Etat qu’il est. Alors si la bande est fausse, si Soro n’a pas posé des armes dans la piaule où il dort quand il vient au Burkina, s’il n’a pas donné l’argent à Diendéré, alors qu’il vienne nous libérer.

Un RAMBO contre un mandat annulé

Je vous donne RAMBO, je demande à Blaise de se calmer et vous trouvez une solution pour faire sauter le mandat d’arrêt, tel semble être le deal diplomatiquement conclu avec Ouattara.

Mais pourquoi seulement RAMBO ? Vous comprenez, la Côte d’Ivoire n’extrade pas ses ressortissants. Le Touareg est le neveu de la femme de l’Ivoirien Blaise Compaoré.

Qu’on annule le mandat, qu’on blanchisse Soro, que Soro revienne dîner avec Roch et nous dire qu’il nous aime, de toute façon, nous ne sommes que des dupes.

Il faudra en finir avec tout ça pour laisser notre président travailler.

Yelmighan


  • Bassi : Coucous de petit mil

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *