Attaque de Grand-Bassam: Simon Compaoré apporte le soutien du Burkina à Alassane Ouattara

588 0

Depuis l’attaque terroriste de Grand-Bassam, perpétrée le 13 mars dernier et revendiquée par Al Qaïda au Maghreb Islamique, AQMI, la solidarité internationale autour de la Côte d’Ivoire est agissante. Après les Chefs d’Etat du Togo, du Bénin, du Liberia et bien d’autre, c’est au tour du Burkina Faso, ce jeudi 17 mars, à travers son  Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, de témoigner sa compassion à Alassane Ouattara et au peuple ivoirien tout entier.

Je suis venu porter un message de soutien de Kaboré pour ce qui est arrivé au peuple frère de la Côte d’Ivoire. Notre soutien est total car nous avons des liens de fraternité et d’amitié. Tout ce qui se passe ici peut se passer au Burkina Faso. Après l’attaque du Burkina Faso nous étions loin de penser que cela arriverait aussi en Côte d’Ivoire.

Nous sommes venus affirmer que la Côte d’Ivoire a le soutien du gouvernement du Burkina Faso. Notre souhait est que nous puissions nous tenir les mains pour faire face à cette guerre et DIEU voulant, nous allons sortir victorieux“, a exprimé l’émissaire du Président Roch Christian Kaboré auprès de son homologue ivoirien.

Le groupe Al-Qaida au Maghreb islamique avait également revendiqué, le samedi 16 janvier, les attaques qui ont endeuillé Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Dans la soirée du vendredi 15 janvier, des assaillants avaient mitraillé les terrasses de restaurants avant de se retrancher avec des otages dans l’hôtel Splendid, au centre de Ouagadougou.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                            

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire                                                                                                              

Source: Présidence de Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *