Côte d’Ivoire: La France fait don de médicaments pour aider les blessés de l’attentat de Grand-Bassam

486 0

A la demande de l’Etat de Côte d’Ivoire, la République française a livré dans la soirée de ce mercredi 16 mars d’importants lots de médicaments et de matériel médical d’urgence pour la prise en charge des blessés de l’attaque terroriste de Grand-Bassam du 13 mars dernier. La valeur estimée du don est de 150 millions de F CFA.

Selon le communiqué de l’ambassade française à Abidjan, “la France, après avoir été sollicitée par la Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, vient d’envoyer une première livraison de médicaments et de matériels d’urgence afin de répondre aux besoins exprimés par les hôpitaux pour prendre en charge les blessés des attentats de dimanche“.

Pour la Ministre ivoirienne de la Santé Raymonde Coffie-Goudou qui a réceptionné ce don, “la Côte d’Ivoire est prête à prendre en charge tous ses blessés“.

L’attaque a fait 24 blessés, qui sont actuellement pris en charge dans différents hôpitaux de la capitale économique Abidjan, a expliqué Raymonde Coffie-Goudou, la ministre ivoirienne de la Santé. “La Côte d’Ivoire est prête à prendre en charge tous ses blessés”, a-t-elle ajouté.

Sur un total de 150 millions de F CFA (environ 229.000 euros) de matériel médical qui vont être livrés par la France, les premiers lots de médicaments reçus s’élèvent à 30.000 euros soit environ 20 millions de F CFA.

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), en revendiquant l’attaque de Grand-Bassam a expliqué qu’il entendait répliquer face à  l’opération anti-jihadiste au Sahel menée par la France. Tout en menaçant de nouveau Paris et ses alliés, Aqmi a expliqué que la Côte d’Ivoire a été visée pour avoir livré quatre membres d’Aqmi aux autorités maliennes, selon ce communiqué.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                    

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *