Attaque de Grand-Bassam: Arrestation de 4 «tuteurs» des terroristes

667 0

Selon des sources sécuritaires, les quatre (4) «tuteurs» des terroristes qui ont mené l’assaut terroriste contre la station balnéaire de Grand-Bassam, le dimanche 13 mars dernier, ayant fait 19 morts et plusieurs blessés, ont été mis aux arrêts dans la nuit de samedi 18 au dimanche 20 mars 2016.

Selon ces sources, quatre personnes dont trois de nationalité malienne et l’autre de nationalité ivoirienne ont été mises aux arrêts par les forces de sécurité ivoiriennes dans la commune de Port-Bouët (Sud d’Abidjan) et de Cocody (Est d’Abidjan).

« Les trois personnes de nationalité malienne (originaire de Mopti, région du Mali proche de la frontière ivoirienne) ont été interpellées à Adjouffou dans la commune de Port-Bouët (Sud d’Abidjan) et la quatrième personne a été arrêtée à Angré dans la commune de Cocody », selon APA. Le cerveau de cette attaque de Grand-Bassam serait en fuite depuis mercredi 16 mars dernier au Mali.

Les quatre personnes interpellées « reconnaissent toutes avoir été en contact avec ces terroristes mais ne savaient pas ce qu’ils venaient faire réellement en Côte d’Ivoire », selon une source de l’APA.

Une autre source militaire a indiqué que « le téléphone d’un des terroristes a servi énormément à faire avancer les enquêtes », avant de révéler que « ce cerveau qui a de la famille ici (en Côte d’Ivoire) est le même qui a orchestré l’attaque de Ouagadougou en janvier dernier. »

« Le recrutement des terroristes n’a pas été fait ici (en Côte d’Ivoire) », précise cette même source. Selon les personnes interpellées, elles estiment avoir été utilisées par les terroristes « sans le savoir », concluant que « l’un des terroristes abattus sur le théâtre des opérations est un étudiant qui est arrivé à Abidjan le 6 mars par un vol commercial. Il a été hébergé par l’une des quatre personnes arrêtées ».

L’attaque de Grand-Bassam du 13 mars dernier a été revendiquée par AQMI et a fait 19 morts dont 3 soldats des forces spéciales de l’armée ivoirienne et 33 blessés. En outre, 3 terroristes ont été abattus.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *