ISTIC : Le top de départ des soutenances est donné

201 0

L’institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) a procédé,  ce lundi 21 mars 2016, au lancement de la série de soutenances des mémoires de fin de cycle des élèves journalistes et techniciens de la promotion 2013-2016. 

Prévues pour se dérouler du 21 au 24 mars, « les différentes séances marquent le couronnement de trois années d’apprentissage théorique et pratique », a indiqué la directrice générale de l’institut.

Selon Aïchatou Tamboura., cette année, 29 étudiants, dont 19 en filière Journaliste et 10 en Technique, se prêtent à l’exercice pour l’obtention du diplôme de Conseiller en science et technique de l’information et de la communication.

En général, ajoute-t-elle, les travaux des étudiants traitent de questions relatives au journalisme ou à la communication et  sont sanctionnés par « de bonnes moyennes ».

Il est difficile pour les femmes d’évoluer dans le journalisme sportif

istic soutenanceL’une des thématiques qui a retenu l’attention au cours de cette première journée de soutenances, est celle de l’impétrante Noëlie Octavie Ouédraogo portant sur « l’image de soi de la journaliste sportive de la télévision nationale du Burkina ».

Un thème qu’elle a dit choisir en s’inspirant de son expérience personnelle à la télévision nationale comme présentatrice du magazine sportif.

Dans son intervention, il ressort que « la journaliste sportive est victime de sexisme et de préjugés dus à un héritage traditionnel du rôle de la femme mais aussi à l’image qu’elle-même véhicule à travers son comportement ».

Au nombre des recommandations, elle préconise entre autres donc, la spécialisation depuis l’école de formation et l’accompagnement des femmes tout au long de leur carrière car, selon elle, « les erreurs que commettent les journalistes sportives sont moins tolérées que celles des hommes ».

Présidé par le secrétaire général du ministère de la communication, Hortense Zida, le jury a félicité « l’effort de recherche et d’analyse » fourni par l’étudiante et lui a délivré la note de 18 sur 20.

Crée en 1974, l’ISTIC est aujourd’hui le principal pourvoyeur des journalistes des médias d’Etat  que sont la RTB et les éditions SIDWAYA mais aussi d’autres journalistes évoluant dans le privé.

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre