Attentat en Côte d’Ivoire: Blé Goudé savait à l’avance

638 0

Dans sa dernière production livresque, celui que l’on surnomme en Côte d’Ivoire, le Général de la rue, présentement détenu à la CPI pour ‘”crimes contre, l’Humanité”, Charles Blé Goudé  a expliqué avoir été le voisin de cellule à Abidjan (avant son transfèrement à La Haye le 23 mars 2014) d’un djihadiste malien qui l’aurait informé des projets d’attaques en Côte d’Ivoire. “De l’enfer, je reviendrai”, est paru aux Editions du moment.

Mohamed Abu Mustapha ou MAM (…) s’est empressé de me dire qu’il était l’homme à tout faire de Mokhtar Belmokhtar, le patron de Al-Mourabitoune, une union de factions djihadistes qui sévissaient dans le nord du Mali et auteur de plusieurs prises d’otages“, écrit Blé Goudé, avant d’ajouter que le Mauritano-Marocain a expliqué que ces attaques viendraient en représailles aux actions du chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara, alors président en exercice de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest).

Tu ne sais pas que c’est le président Alassane Ouattara qui a demandé à l’armée française de nous bombarder dans le nord du Mali alors qu’on avait déjà conquis le pays? En tout cas, même s’ils m’ont pris, tout le monde est décidé à réaliser l’opération…Ici en Côte d’Ivoire, on a déjà fini nos repérages. Le Pullman hôtel, l’hôtel Ivoire (le plus grand hôtel du pays) et Assinie (une station balnéaire proche d’Abidjan). À ces différents endroits, on est sûr d’atteindre nos cibles qui sont les Européens, surtout les Français et les autorités ivoiriennes“, peut-on lire.

Dans ce livre de 190 pages, les cinq mois de la crise postélectorale 2010-2011, durant lesquels l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo refusait de céder son fauteuil à son adversaire Alassane Ouattara, sont revisités.

“De l’enfer, je reviendrai” est une série d’entretiens avec un de ses avocats, Me Simplice Séri Zokou, du barreau de Bruxelles. Il paraît quelques jours seulement après les attaques de Grand-Bassam le 13 mars dernier qui ont fait 19 morts et 24 blessés. Cette attaque a été revendiquée par Al Qaïda au Maghreb Islamique, AQMI.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *