Bakary Koné : « Le plus important, c’était les trois points »

Comme son entraîneur Paulo Duarte à l’issue de la rencontre entre le Burkina Faso et l’Ouganda comptant pour le match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017, le vice-capitaine des Étalons Bakary Koné estime que malgré un jeu compliqué, les Étalons devaient obligatoirement s’imposer le samedi 26 mars 2016.

Les Étalons du Burkina doivent tenir physiquement lors du match retour en Ouganda
Les Étalons du Burkina doivent tenir physiquement lors du match retour en Ouganda

« C’est très précieux parce que l’Ouganda était devant nous. En plus avec le changement de nouvel entraîneur que nous avons eu, on a pratiquement eu que cinq jours pour préparer l’équipe à une nouvelle manière de jouer, à un nouveau schéma tactique.

C’est un peu difficile pour nous parce qu’il y avait des choses qu’on voulait mettre. Je pense qu’à partir de la deuxième séance, les choses vont commencer à venir ». C’est par ces mots que le vice-capitaine des Étalons Bakary Koné explique le mauvais jeu produit par les Étalons face à l’Ouganda le samedi 26 mars 2016 au Stade du 4-Août de Ouagadougou face à l’Ouganda.

Mais l’équipe s’étant imposée pour ce match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017, le général Bako ne se décourage pas : « Je suis confiant parce que le coach, on le connait. On sait qu’il est beaucoup exigeant dans le travail. Peut-être qu’il n’est pas satisfait comme nous aussi. Mais le plus important pour nous aujourd’hui, c’est vraiment les trois points pour la suite de la compétition ».

Les Étalons n’auront pas vraiment de temps de repos. Il leur faut donc impérativement faire au minium un match nul pour garder des chances de qualifications. Cela n’inquiète pas le vice-capitaine des Étalons : « On les a vus jouer. Les choses ne vont pas être pareilles chez eux. Chez eux, ils vont jouer. Ici, ils ont beaucoup défendu. Ils ont voulu attaquer et mettre le but qui fait mal à tout le monde. Quand tu regardes tous leurs matchs qu’ils ont joués, c’est ainsi qu’ils ont procédé, par contre-attaque ».

Patron de la défense, Bakary Koné n’est pas inquiet quant au positionnement de Abdoul Razack Traoré, attaquant au poste de latéral gauche. « On peut tenir le coup. J’ai l’habitude d’enchaîner les matchs. Après, c’est au coach de voir comment on joue à l’extérieur. S’il veut jouer comme ça, nous on va respecter tout ce qu’il dit », a souligné Bakary Koné.

Le match retour contre l’Ouganda est prévu le mardi 29 mars 2016 au Stade Mandela de Kampala.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page