Bobo : Kaba Thiéba expose le programme du gouvernement aux forces vives de la région

633 0

Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba et quelques membres de son gouvernement ont échangé à bâtons rompus avec les forces vives de la région des Hauts- Bassins sur le programme qui va résoudre certains problèmes du Burkina Faso dans les années à venir. C’était dans la soirée du dimanche 27 mars 2016 à Bobo-Dioulasso.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a rencontré les forces de la région des Hauts-bassins pour échanger sur les chantiers de son gouvernement.

C’était en marge de la 18e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) qui bat son plein à Bobo-Dioulasso. La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence du centre Muraz, le dimanche 27 mars 2016.

A entendre Paul Kaba Thiéba, il a accepté de venir dans le gouvernement au regard de la politique de redressement du Président Roch Marc Christian Kaboré. « J’ai accepté la proposition du Président, car c’est un homme de vision, son programme peut changer le pays. Aussi sa politique de développement cherche à régler les problèmes du Burkina Faso dans les années à venir », dit-il.

Concernant les chantiers, le chef du gouvernement a cité le combat contre la  corruption et la fraude, la santé, l’emploi des jeunes, l’énergie et la relance de la ville de Bobo-Dioulasso. Au sujet de la corruption et de la fraude, il  a dit ceci : « Si on prend quelqu’un en train de faire la corruption, le trafic d’influence, informez-nous et au prochain conseil de ministres, il est parti ».

Concernant la santé, Kaba Thiéba a affirmé que les différentes structures sanitaires seront développées pour que chaque village, chaque commune rurale soit proche d’un centre de santé. Ainsi, il a décidé de rendre visite au Centre hospitalier universitaire Sanou Souro  de Bobo-Dioulasso. « J’entends ce que les gens disent, que les docteurs ne viennent pas et laissent les malades dans la main des infirmiers. J’entends tout donc je partirai pour voir ce qu’il y a », a-t-il affirmé.

En ce qui concerne la question de l’emploi des jeunes, le  Premier ministre a détaillé le programme du gouvernement qui prévoit le recrutement de jeunes diplômés de l’Université dans le domaine de l’enseignement.

Assez de discours, place à l’action

Les forces vives de la région ont insisté sur certains points et ont souhaité leur réalisation.

Pour les Bobolais, l’heure n’est plus aux discussions mais aux actions.  « Nous ne vous demandons pas de venir nous donner de l’argent. Ouvrez l’aéroport de Bobo-Dioulasso, le Barrage de Samandeni, donnez l’opportunité à la Sofitex de créer des emplois pour les jeunes », ont soulevé certains participants à la rencontre.

Pour le coordinateur du collectif Balai citoyen, Alexandre Kaba Diakité, la rencontre a été la bienvenue. «Nous espérons que cette rencontre aboutira à une solution. Car ces types de rencontres, nous en avons eues avec les membres de la transition mais il faut que nous sortions de ce train-train».

Sidiki TRAORE

Correspondant Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *