Burkina : Le crédit de communication téléphonique du Président réduit

831 4

Le gouvernement burkinabè a décidé de réduire le train de vie de l’Etat. Certaines décisions ont été prises à cet effet. C’est ainsi que la facture de communication du Président du Faso et d’autres chefs d’institutions a été  plafonnée.

Le crédit de communication du Chef de l’Etat a été plafonné à 400 000 F CFA par mois. Le même montant vaut pour le Premier ministre, du ministre d’Etat, du ministre chargé de la Défense, du ministre chargé de la Sécurité et du ministre chargé des Affaires étrangères.

Un deuxième plafonnement à 200 000 F CFA concerne les Présidents d’institutions et des autres personnalités ayant rang de ministre.

A noter que jusque-là, le montant de la facture de téléphone du Chef de l’Etat n’était pas limité. Seuls les crédits de communication des Gouverneurs et autres secrétaires généraux de régions, de ministères, etc., étaient limités (voir décret).

A en croire le compte rendu du Conseil des ministres du 30 mars 2016, d’autres mesures d’économie des dépenses de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone des administrations publiques ont également été prises.

Le Président du Faso Roch Kaboré avait inscrit la réduction du train de vie de l’Etat dans ses priorités afin d’assurer une meilleure gestion des ressources du pays.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *