Bazem’Se : « Le kôkô donda est une fierté burkinabè»

1648 0

Le styliste burkinabè Sébastien Bazemo dit Bazem’Se a présenté sa nouvelle collection « Kôkô  donda »,  au public le dimanche 03 avril 2016, en défilé privé à Ouagadougou. Une façon pour le couturier de valoriser le pagne « kôkô ».

Bazem’Se a présenté sa toute nouvelle collection  « kôkô » au public le dimanche 03 avril 2016, à  Ouagadougou. « Kôkô donda »   est une marque de pagne qu’on trouve généralement dans la région des Haut-Bassins et  réservé aux couches sociales défavorisées. Pour le styliste, c’est une manière pour lui de mettre en valeur ce pagne.

«Je veux montrer au public que ce pagne est une fierté burkinabè, dit-il.  Mettre en valeur ce pagne originel du Burkina, c’est apporter une autre vision à ce produit local pour soutenir les femmes qui le produisent».

Bazem'Se : "Je veux montrer au public que ce pagne est une fierté burkinabè" © Burkina24
Bazem’Se : “Je veux montrer au public que ce pagne est une fierté burkinabè” © Burkina24

Pour ce défilé, quatre tableaux ont été présentés au public à travers, les tenues de ville, et  les tenues de soirées. Bazem’se  affirme que dans cette nouvelle collection, il y’ a « un peu de tout, des tenues pour  femmes, hommes et pour enfants ».

Il invite le public burkinabè à ne plus classer ce pagne parmi les pagnes marginalisés  mais d’en faire  un pagne de valeur comme le  Faso Danfani. «Aujourd’hui, on veut valoriser le Faso Danfani. Le «kôkô donda » est aussi comme le Faso Danfani,  un produit national, et ne peut que faire du gain aux femmes qui le produisent ».

Rokya Roumba, députée à l’assemblée nationale et  marraine du défilé,  a félicité le styliste pour sa valorisation du pagne « kôkô » qui pour elle,  valorise à la fois   la culture nationale et la femme burkinabè.

 Pour rappel, «  kôkô donda », “à l’entrée de Kôko” (un quartier de Bobo-Dioulasso) ou “kôkô se débrouille” en lanque bambara,    est une marque de pagne artisanal originaire des Haut-bassins  et autrefois réservé aux couches sociales défavorisées.

Saly OUATTARA

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *