Burkina : Face au Chef de file de l’opposition, voici l’Alliance des partis de la majorité présidentielle

364 3

Ce jeudi 7 avril 2016 a marqué la naissance de l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP). Composés de 26 partis politiques, principalement de la gauche démocratique, l’APMP, selon ses initiateurs, soutient et défend le programme politique du Président Rock Kaboré et contribue activement à sa mise en œuvre.

« C’est dans le but de réussir ensemble avec le président du Faso ses engagements d’approfondissement de la démocratie, de justice et de quête du progrès économique et social dans la paix et la réconciliation nationale » que l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a vu le jour, note Adama Kanazoé, président de l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR).

Ce sont ainsi 26 partis politiques, principalement de la gauche démocratique, qui soutiennent déjà la majorité au parlement et les partis extra-parlementaires, qui ont décidé de créer cette alliance. L’APMP poursuit entre autres objectifs, « la satisfaction des intérêts du peuple à travers l’application d’un programme politique, économique, social et culturel de gauche ».

En outre, elle vise ainsi à former une alliance forte entre les différentes forces de progrès capable d’assurer le succès du programme du chef de l’Etat. Pour l’heure, informe Adama Kanazoé, la structuration du bureau de l’Alliance n’est pas encore établie.

A l’instar du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) qui apporte sa pierre par la critique de l’action gouvernementale, l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) va constituer un appareil politique qui, lui, défend l’action gouvernementale. « C’est une démarche républicaine. Ce n’est pas une guerre. Ce sont des idées qui vont s’entrecroiser pour le développement du Burkina », précise Adama Kanazoé.

D’ailleurs, l’APMP se dit satisfaite des 100 premiers jours de Roch Marc Christian Kaboré à la tête de l’Etat burkinabè et l’encourage à poursuivre la mise en œuvre de son programme présidentiel.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre