Financement hors campagne des municipales : Six partis politiques se partagent 500 millions de F CFA

222 0

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, a procédé, ce lundi 11 avril 2016 à Ouagadougou, à la remise de chèques au profit de 6 partis et organisations politiques dans le cadre du financement public hors campagne des élections municipales à venir.

Sur la base de la décision du Conseil Constitutionnel qui a proclamé les résultats définitifs des élections de novembre 2015, 6 partis politiques sont bénéficiaires de ce financement. Il s’agit  de l’ADF/RDA, du CDP, de l’UNIR/PS, de l’UPC, du MPP et de la NAFA. Ce financement représente le poids de chacun dans les suffrages qui sont le total des suffrages exprimés.

C’est la somme de 500 millions de F CFA, représentant la subvention de l’Etat pour le financement des activités des partis et formations politiques hors campagne électorale, prévue au budget de l’Etat Gestion 2016, qui a été donc répartie entre les partis politiques ayant obtenu au moins 3% des suffrages exprimés aux élections législatives du 29 novembre 2015.

« Dans le souci de faire les choses en toute transparence », Simon Compaoré a d’abord rappelé par ordre alphabétique les 6 partis politiques bénéficiaires de cette subvention de l’Etat allouée pour les activités hors campagne électorale au titre de l’année 2016. Il s’agit de l’ADF/RDA (absent lors du cérémonial de remise de chèques) qui obtenu 96.865, suffrages équivalant au taux de répartition de la subvention de 3,86%,  égalant un montant de 19.300.000 F CFA.

4

Ensuite le CDP (417.096 suffrages obtenus, 16,63% de taux de répartition de la subvention, 83.150.000 FCFA), le MPP (1.096.170 suffrages obtenus, 43,70% de taux de répartition de la subvention, 218.500.000 FCFA), la NAFA (131.225 suffrages obtenus, 5,23% de taux de répartition de la subvention, 26.150.000 FCFA), l’UNIR/PS, le 2e parti absent ce jour (118.469 suffrages obtenus, 4,72% de taux de répartition de la subvention, 23.600.000 FCFA) et l’UPC (648.596 suffrages obtenus, 25,86% de taux de répartition de la subvention, 129.300.000 FCFA).

Après la remise symbolique des chèques-trésors barrés, Simon Compaoré a appelé les partis politiques à une « gestion saine » de cette subvention. Il n’a pas manqué de signaler qu’ils seront tenus de présenter des justificatifs conformes et un rapport financier correct.

Concernant les modalités de répartition du financement hors campagne électorale, Aristide Béré, le Directeur général des libertés publiques et des affaires politiques, a rappelé qu’elles ont été faites au prorata du nombre de suffrages obtenus par chaque parti politique.

Il a aussi souligné que les 6 partis représentent 80% du poids électoral de l’ensemble des suffrages exprimés. « Il faut dire que cela s’est fait en tenant compte de la représentativité des partis conformément à la loi », conclut-il.

Noufou KINDO avec Mariam Ouédraogo (Stagiaire)

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre