Lutte contre l’insécurité : Le bureau des Dozo de Zabré installé

535 0

La confrérie des Dozo de Zabré, département situé dans la province du Boulgou, Région Centre-Est a organisé les samedi 9 et dimanche 10 avril 2016, les 48 heures des Dozo de Zabré sous le thème « journée de solidarité et de paix ». Les Dozo sont venus de Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, Banfora pour assister à cette manifestation.

Des centaines de personnes se sont rassemblées le dimanche 10 avril à la Place de la Maison des jeunes à Zabré pour la clôture des manifestations entrant dans le cadre des 48 heures des Dozo de Zabré. Ces festivités, placées sous le parrainage du député Alfred Zanzé, ont été marquées par la présence du Chef suprême des Dozo, Yacouba Drabo dit Le Bonck.

Cette présence, outre le soutien à ses pairs de Zabré, visait l’installation du bureau des Dozo de la localité. Ce bureau, composé d’une trentaine de membres est une représentation de l’Union nationale des Dozo tradi-praticiens de la santé du Burkina, a pour objectif d’aider au bien-être des populations de Zabré.

Il faut arrêter d’amenderRevenant sur la contribution de sa confrérie dans la collaboration avec les autorités du pays, Yacouba Drabo dit le Bonck a fait remarquer que les Dozo interviennent dans le cadre de la protection de la faune et de la flore. Du côté de la sécurité, le chef suprême des Dozo a invité le nouveau bureau à s’investir dans la lutte contre le grand banditisme et ce, « en collaborant en tout temps et en tout lieu avec les forces de l’ordre ».

Il a sommé ses pairs à toujours approcher les autorités de la localité quand il s’agira d’intervenir dans la lutte contre l’insécurité. « Mes frères Dozo, ne pensez pas que les autorités sont contre vous. Elles ne le sont pas. Elles ne peuvent lutter seules, c’est pourquoi elles ont besoin de votre appui », a-t-il déclaré.

Pour faire la différence avec les autres groupes d’auto-défense, des conseils ont été prodigués par Le Bonck : « il faut arrêter d’amender, de sanctionner. Si vous prenez un voleur, note-t-il, remettez-le aux autorités ». Aux responsables des forces de l’ordre, il leur a été demandé de délivrer un acte légal, « une décharge » aux Dozo à chaque fois qu’un délinquant leur sera remis. Cela permet de laisser des traces de la collaboration, précise Le Bonck.


Lire aussi : 

Maitre Yacouba Drabo, chef des Dozo : « Nul n’est au-dessus de la loi »

Burkina 24


 

Zabré est une zone rougeLe président de la Délégation spéciale de Zabré, Réné Karambiri a salué la volonté de contribution des Dozo pour la lutte contre l’insécurité. « Zabré est une zone rouge. La population peut le témoigner. Nous sommes dans l’insécurité », avance-t-il. Ainsi appelle-t-il à la « cohésion des efforts pour éradiquer ce phénomène ». Le concours des Dozo a donc été sollicité par Réné Karambiri.

Plusieurs activités ont préludé à la cérémonie d’installation du bureau des Dozo de Zabré. Une initiation a été nécessaire pour inculquer la charte des Dozo à ceux de Zabré. Egalement, un don de sang a eu lieu et des attestations d’honneur ont été décernées à plusieurs personnalités de Zabré.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24


Portfolio

burkina 24 -1

burkina 24 -2

burkina 24 -5

9

10

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre