Santé maternelle et infantile : “Save The Children” évalue les 100 jours de Roch

332 0

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sur la gratuité des soins, l’ONG Save The Children en coalition avec une dizaine d’autres ONG, a initié depuis 2015, une campagne de plaidoyer « Ma voix, la santé des enfants » en faveur de l’exemption de paiement de soins pour les moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Pour les 100 jours du Président du Faso, l’ONG a évalué, ce mardi 12 avril 2016 à Ouagadougou, les acquis et dévoilé quelques perspectives attendues.

Evaluant les 100 premiers jours de Roch Kaboré au pouvoir, Save The Children a initié une rencontre avec la presse pour revenir d’une part sur l’appréciation des acquis et d’autre part sur les perspectives sur l’exemption de paiements des soins pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes.

Avec pour objectif, un changement spécifique au Burkina à travers les candidats aux élections couplées de 2015, la campagne « Ma voix, la santé des enfants » a été lancée en août dernier. L’ONG et ses partenaires avaient en effet constaté que 2.000 femmes meurent de complications liées à la grossesse et à l’accouchement, 64.000 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies évitables et que 1/3 des nouveau-nés meurent dans les 28 premiers jours de leurs vies.

Save The Children et ses collaborateurs (SPONG, Terre des Hommes, Amnesty International, Médecins du Monde, etc.) estiment que les 100 jours de Roch Kaboré sont intéressants sur ce plan. En effet, le 2 mars 2016, le gouvernement a décidé de la gratuité des soins chez les moins de 5 ans et les femmes enceintes, des accouchements et des césariennes, du dépistage des cancers du sein et de l’utérus à compter du 2 avril.

En termes de perspectives, Nathanaiel P. Congo, le directeur des finances de l’ONG, indique qu’il faut entre autres s’assurer de la disponibilité budgétaire lors du vote de budget national, activer le levier des financements innovants, interpeller les bailleurs de fonds au soutien de cet effort en faveur de la santé maternelle et infantile, étendre la mesure à la femme allaitante en 2017, mettre l’accent sur le contrôle tout en renforçant l’offre de soins et inviter la presse à jouer pleinement son rôle d’information et de sensibilisation.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre