100 jours de Roch Kaboré : Un «bon début », selon un sondage

676 0

Les initiatives pour juger des 100 premiers jours de gouvernance du nouveau président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré affluent. En fait partie ce sondage réalisé par l’institut Apidon et dont les résultats sont favorables à l’actuel locataire du palais présidentiel de Kossyam.

Le bilan des trois premiers mois de gouvernance du « président diesel » est jugé globalement satisfaisant par les personnes qui ont été soumises à l’enquête de L’Institut de Recherche et de Sondage Apidon (IRSOA), et dont Burkina24 a reçu les résultats.

Il s’agit du premier sondage de l’Institut pour l’année 2016. Il a consisté à recueillir les perceptions, opinions et attentes actuelles des Burkinabè et sur les 100 premiers jours de Roch Kaboré.

« Une taille de plus de 1250 individus a été retenue pour réaliser l’étude, indique le communiqué de l’Institut. Cet échantillon a été  tiré de façon aléatoire en suivant les critères quotas sur un « échantillon mère » de plus de 9000 individus. Le sondage a été réalisé à travers la Méthode d’Interview Téléphonique Assistée par Ordinateur (MITAO) ».

Concernant les premiers mois de gouvernance du gouvernement Thiéba I  et du président du Faso, 47,6% des enquêtés estiment que « c’est bon début », pendant que 7,5% pensent que c’est un « très bon début ». 15,57% des sondés peignent le tableau complètement en noir.

Pour les « Koglweogo »

Dans son discours d’investiture, le Président du Faso a insisté sur la  nécessité de restaurer l’autorité de l’Etat. Est-ce le cas, 100 jours après ? 73,50% des sondés répondent « oui », pendant que 26,50% croient que les gouvernants ont encore des efforts à faire.

Le débat sur les « Koglweogo » avait fait monter le mercure au Burkina, occasionnant des tensions dans certaines localités du pays. La majorité des enquêtés de l’IRSOA (72,90% contre 27,10%)  eux estiment que les actions de ces groupes d’auto-défense sont bonnes.

Le sondage a aussi porté sur l’une des mesures prises par le gouvernement, notamment le recrutement des étudiants pour le compte du post-primaire. La mesure semble avoir bonne presse auprès des sondés puisque 89% sont favorables.

L’IRSOA a enfin demandé à ses sondés de définir les urgences que le gouvernement doit d’abord résoudre. La sécurisation du pays (68,32%) et la résolution du problème du chômage (55,8%) viennent en tête des préoccupations des sondés. Suivent la lutte contre la corruption et le favoritisme, la résolution de la question des « koglweogo », la restauration de l’autorité de l’Etat, l’accessibilité à l’eau et à la santé et l’augmentation du pouvoir d’achat des populations ferme la marche.

sondage irsoaIl faut noter en rappel que l’IRSOA avait prédit la victoire de Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielle de  2015. Le sondage d’alors avait donné le candidat du MPP gagnant avec 53,48% contre 30,53% pour Zéphirin Diabré. Les résultats publiés de la CENI ont donné respectivement 53,49% et 29,65%.

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *