Burkina : Le CED pour un renouveau politique

431 0

Le jeudi 14 avril 2016 a marqué la clôture de la première assemblée générale du Cadre d’expression démocratique (CED) à Ouagadougou. Présidé par Pascal Zaïda et Abraham Badolo, cette assemblée a vu la production d’un mémorandum sur la situation nationale.

Le mémorandum signé par les participants à l’occasion de cette assemblée générale comporte les points portant sur la transition sous Zida, les conditions d’un renouveau politique et un appel suivi de recommandations à l’endroit des autorités burkinabè.

Suite aux  récents  développements de l’actualité politique, les participants  l’assemblée recommandent des mesures en vue d’élucider les différentes malversations produites ou celles relatives aux cas de violation de la charte de la transition.

Les questions sociales relatives aux questions sanitaires éducatives ressortent dans le rapport du CED. Pour le Cadre, « le gouvernement doit assumer ses responsabilités sans fuite en avant en garantissant un mieux-être aux femmes et aux hommes du Burkina ». Sur ce point,  il est nécessaire de « prendre langue avec le mouvement syndical pour l’ancrage d’un dialogue social permanent et efficace ».

 Il invite enfin les autorités politiques et judiciaires à jouer la carte de l’apaisement et ce pour la paix et la sécurité des populations  burkinabè dans la question relative au mandat d’arrêt émis contre Guillaume Soro.

Mariam Ouédraogo (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *