Une mosquée de vendredi et des vivres offerts aux habitants de Zoundwéogo

1363 3

Les habitants de Boulmtoré Bangrin, dans la province de Zoundwéogo ont assisté ce 15 avril 2016 à l’inauguration de la mosquée de vendredi et de l’école medersa, offertes par la fondation Hadja Bibata Noury Islam (FHBNI). Sous le parrainage du Docteur Aboubacar Doukouré et de M. Mahama Zoungrana (co-parrain), les fidèles musulmans sont sortis nombreux pour assister à cette ouverture. Des vivres ont aussi été distribués à l’occasion.

C’est sous les auspices de la fondation Hadja Bibata Noury Islam(FHBNI) que deux bâtiments ont été érigés : une mosquée d’une capacité d’accueil de 400 personnes et un bâtiment de deux salles de classes équipées de 60 table-bancs devant servir d’école franco-arabe. Celui qui a porté ce projet jusqu’à sa réalisation est El hadj Hamidou Ouédraogo dit Hamidou carreaux.

Le co-parrain Mahama Zoungrana, le parrain Dr Aboubacar Doukouré, le donateur Hamidou Oédraogo
Le co-parrain Mahama Zoungrana, le parrain Dr Aboubacar Doukouré (milieu), le donateur Hamidou Oédraogo

La fondation qui porte le nom de sa mère (par ailleurs originaire de la province de Zoundwéogo) entend agir davantage dans le domaine social pour le bénéfice du pays tout entier, selon son initiateur. « La fondation qui a été créé e vise à servir tout le Burkina Faso, pas uniquement le Zoundwéogo », dit-il.

Par cette réalisation, et surtout par la présence massive des habitants, Hamidou Ouédraogo a confié avoir senti la présence de sa mère. «  Aujourd’hui je pense que ma mère n’est pas décédée ».

DSC_0272

Pour le parrain de la cérémonie, Dr Aboubacar Doukouré, des initiatives pareilles, qui ont une finalité communautaire sont à encourager. Si ceux qui financièrement peuvent relever le défi sont nombreux, ceux qui franchissent le pas se comptent au bout des doigts. « Il y a beaucoup de gens qui ont les moyens, mais accepter dépenser des millions pour la religion ou pour le pays ou pour le peuple, ce n’est pas tout le monde qui peut le faire » a-t-il noté.

Par conséquent, si le donateur est arrivé à transcender les considérations individualistes, « il mérite d’être remercié, il mérite d’être félicité ». Et ce d’autant plus que la cérémonie d’ouverture de la mosquée a aussi donné lieu  à la manifestation de la générosité du donateur : 20 tonnes de vivres ont été distribuées à la population et 4 métiers à tisser au groupement féminin.

DSC_0309
A l’endroit des bénéficiaires, habitants de Boulmtoré Bangrin, le parrain a expliqué que de son temps, le Prophète Mohammed a reçu des croyants d’autres fois dans sa mosquée. Il  a ainsi souhaité que cet édifice vienne renforcer cet « esprit de tolérance » prôné par l’islam, et qui doit demeurer le leitmotiv dans leurs rapports avec les autres.

Issouf NASSA

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *