Concours professionnel : Le SYNAPAGER veut fermer sa porte aux enseignants

603 0

Le Syndicat national des personnels d’administration et de gestion de l’éducation et de la recherche (SYNAPAGER), section du Centre-Est a tenu un sit-in ce mercredi 20 avril 2016 devant la Direction régionale du ministère en charge  de la Fonction publique. Ce sit-in de durée d’une demi-journée a été l’occasion pour les membres du syndicat de dénoncer l’ouverture de leur corps à d’autres emplois.

Ils étaient des dizaines, les militants du SYNAPAGER à camper devant la direction régionale de la Fonction publique en cette matinée du 20 avril. Des pancartes et un mégaphone en main, ils vociféraient à tue-tête des slogans de lutte.

 Le syndicat dénonce l’ouverture du concours professionnel des Personnels d’administration et de gestion (PAG) aux autres emplois, notamment les instituteurs. Pour le secrétaire général du SYNAPAGER du Centre-Est, Hama Ly, ce concours est le seul ouvert à d’autres emplois, alors que « les PAG n’ont aucune possibilité de se présenter aux autres concours professionnels des autres emplois comme l’encadrement pédagogique, la gestion des ressources humaines… ».

 En rappel, ce problème avait été posé depuis 2006. Des échanges entre le SYNAPAGER et le ministère avaient abouti à un accord. Selon Hama Ly, une mesure transitoire avait été prise pour une période de cinq ans en vue de trouver une solution définitive. Cette disposition transitoire a pris fin depuis  août 2011.

Le Directeur régional  de la Fonction publique, Oumarou Toé
Le Directeur régional de la Fonction publique, Oumarou Toé

De son côté, le Directeur régional de la fonction publique, Oumarou Toé dit  trouver le communiqué du concours conforme aux textes en vigueur. Au moment où nous l’avons rencontré, il n’avait pas encore reçu la plate-forme revendicative des grévistes. Ainsi, il affirme ne pas maîtriser les détails des préoccupations des syndicats.

Cependant, il a émis l’idée que ces derniers  argumentent leurs préoccupations en vue de transmettre à ses supérieurs hiérarchiques. «  Les dispositions transitoires ont été prolongées en attendant de relire les textes », nous a-t-il confié.

Pour l’heure, le Syndicat national des personnels d’administration et de gestion de l’éducation et de la recherche exige la relecture des termes du communiqué portant ouverture des concours professionnels des PAG au titre de 2016 pour se conformer au décret N°2006-377.

Martin OUEDRAOGO

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *