Nagaré : « Ces actes-là seront sanctionnés avec la plus grande rigueur » (ministre)

713 0

 Le ministre de l’éducation nationale Jean-Martin Coulibaly s’est rendu à Nagaré, théâtre des tristes évènements du 14 avril dernier où des enseignants ont été agressés par leurs élèves. Le ministre y a assuré que ces actes seront punis.

« Ces actes-là seront sanctionnés avec la plus grande rigueur. Ceux qui en sont auteurs, les instigateurs, les acteurs, tout ce beau monde, dans le cadre d’une enquête en bonne et due forme, chacun devra répondre de ses actes ». C’est l’assurance donnée par le ministre de l’éducation nationale en visite à Nagaré, selon la RTB Télé.

Le 14 avril 2016, les enseignants du CEG et de l’école primaire de Nagaré à Logobou dans la province de la Tapoa, ont été agressés par leurs élèves et les biens saccagés, les contraignant à fuir le village pour se réfugier dans des localités environnantes.

Affectation

Les enseignants, selon la RTB Télé, réclament leur « affectation immédiate » hors de la province de la Tapoa. Jean-martin Coulibaly dit comprendre  la réaffectation du personnel « en défaut de sécurité », mais préconise une autre solution.

« J’ai indiqué que j’aurais souhaité que nous ayons une autre perspective, à savoir que ces mêmes enseignants qui ont été traumatisés par les élèves, puissent aller dire à leurs élèves que ce n’est pas ainsi que se passent les revendications. Cela aussi, c’est de l’éducation », suggère-t-il.

En attendant, outre cette préoccupation demandent un dédommagement, l’arrestation des auteurs des agressions et la réouverture du commissariat de police de Logobou, fermé depuis quelques années suite à une manifestation des habitants.

Le ministre Jean-Martin Coulibaly, toujours selon la RTB Télé, a laissé entendre que cela relevait de l’initiative de la population de Logobou, qui doit en faire la demande. A noter que les deux établissements sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *