Musique: Papa Wemba, mort comme il l’a souhaité

339 0

Le célèbre artiste-chanteur de la R.D. Congo, Papa Wemba de son vrai nom  Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba est décédé à Abidjan, la capitale ivoirienne ce dimanche 24 avril peu avant 06 heures du matin suite à un malaise au cours de sa prestation sur la scène du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua). Le 10 mars dernier sur Télésud, il évoquait son désir de mourir sur une scène devant ses fans.

Papa Wemba, 66 ans, s’est écroulé sur la scène de la 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo. Le chanteur congolais venait, en terrain conquis, à Abidjan, qui a été d’une précieuse contribution dans l’éclosion de la carrière de l’artiste.

Accompagné de ses sulfureuses danseuses, Papa Wemba succédait sur la scène du FEMUA, en cette deuxième soirée des grands concerts de cet événement, à Mawndoé (Tchad), Nguess Bon Sens (Côte d’Ivoire), Charlotte Dipanda (Cameroun), Kerry James (France) et  John Kiffy (Côte d’Ivoire).

Au bout de trois titres qui maintiennent le public venu à Anoumabo en éveil, Papa Wemba, s’effondre sur scène au environ de 5h30  du matin ce dimanche 24 avril. Transporté aux urgences médicales d’un établissement hospitalier de la capitale ivoirienne, il y rend l’âme moins d’une heure plus tard.

Rêve réalisé

Dans une vidéo enregistrée le 10 mars dernier et dans laquelle Papa Wemba accordait une interview à l’animateur ivoirien installé en France, Serges Fattoh Elleingant, la question de ses derniers instants est abordée.

Le dernier concert, je crois que ça sera sur scène, où je partirai quoi, devant tous mes fanatiques….Il m’arrive de planer sur scène et peut-être qu’un jour je partirai comme ça aussi!“, disait alors l’artiste.

Le début de la carrière de l’artiste

Papa Wemba tenait sa passion de la musique de sa mère, une pleureuse professionnelle, qu’il accompagnait  aux veillées funèbres. Il a fait ses armes dans des chorales religieuses avant de déposer ses valises à la fin des années 60 à Kinshasa et devient membre fondateur, en 1969, du groupe Zaïko Langa Langa qui propulse au-delà des frontières de l’ex-Zaïre, la rumba.

A partir de 1977, Papa Wemba crée Viva La Musica, la formation musicale qui fait de lui une icône en Afrique centrale. Dès 1986, il s’installe dans l’Hexagone et devient une star africaine et mondiale de la musique.

A son actif, près d’une trentaine d’albums en 40 années consacrées à la musique.

A Abidjan, on prépare le rapatriement du corps de Papa Wemba

Au moment où nous mettons ce papier sous presse, aucune date fixant le transfèrement du corps de l’artiste en R.D. Congo n’est confirmée. Toutefois, cela ne saurait tarder d’autant plus que les organisateurs du Femua et les autorités ivoiriennes s’activent à cela.

Papa Wemba est mort comme il l’aurait souhaité. Que son âme repose en Paix.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                          

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre