USA: Le Ministre Alpha BARRY a échangé avec la communauté burkinabè de Washington,D.C. le 25 avril 2016

648 2

Membre de la délégation du Burkina Faso conduite par le Premier Ministre Paul Kaba THIEBA  au siège des Nations Unies à New York pour la signature,  le 22 avril 2016 de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, la COP 21, le Ministre burkinabè des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Monsieur Alpha BARRY, a saisi l’occasion pour tenir plusieurs  rencontres d’échanges avec des membres de la communauté  burkinabè vivant dans certains Etats américains.

La première rencontre avec la communauté burkinabè a été organisée le samedi 23 avril 2016 à New York, sous la présidence du Premier  Ministre, Monsieur Paul Kaba THIEBA,   en présence du Ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des burkinabè de l’extérieur. Il s’est ensuite rendu, le dimanche 24 avril 2016,  à  Houston au Texas et le lundi 25 avril à Washington, D.C, la capitale fédérale des Etats Unis d’Amérique où ont été organisées les seconde et troisième rencontres  sous sa présidence.

 Au cours de  la réunion de Washington, D.C,  le Ministre  Alpha BARRY a adressé, aux participants et à travers eux, tous les burkinabè vivant dans la zone, les remerciements sincères du Gouvernement et sa reconnaissance pour tout ce que chacun a fait  ces trois dernières années pour aider à l’avènement de la démocratie dans leur pays dont le couronnement a été l’organisation des  élections libres, crédibles et transparentes de novembre 2016 avec  la mise en place du gouvernement.

 Il leur a rassuré, qu’en dépit de l’attaque terroriste de janvier 2016 qui a négativement impactée l’élan du début du gouvernement mis en place en janvier 2016, celui-ci s’est parfaitement réorganisé et s’attèle à la mise en ouvre du programme de société du Président Rock Marc Christian Kabore. A tous , il a demandé d’être encore plus  fiers de leur pays et d’affirmer dans leur milieu de vie et de travail,  que la menace sécuritaire est contenue. En conséquence, le Burkina Faso est un pays fréquentable. Le pays s’est résolument lancé sur des chantiers de développement et cherche des investisseurs.

Le Ministre a saisi l’occasion pour lancer un appel à tous les membres de la communauté  burkinabè afin qu’elle se mobilise d’avantage pour prendre sa place dans le développement économique, social et politique en cours dans leur  pays. D’autant plus que, conformément aux décisions prises par  les nouvelles autorités du pays,  le ministère des affaires étrangères contient dorénavant l’entité “burkinabé de l’extérieur”. Il a expliqué que ses services sont en pleine réflexion pour une parfaite prise en compte  des missions qui se rattachent à cette entité.

Dans les échanges, les intervenants ont adressé  leurs sincères remerciements au Ministre Alpha BARRY pour l’honneur qui leur est fait et la justesse  de son initiative. Leurs  interrogations et suggestions ont porté sur des aspects comme les consultations électorales et l’effectivité de la participation des burkinabè de l’extérieur à la toute prochaine consultation.  Sujet sur lequel, le Ministre a indiqué que la réflexion est en cours.  Ils ont aussi demandé au Ministre, à quand la nomination d’un Ambassadeur du Burkina à Washington, D.C.  Après avoir donné les raisons qui ont conduit à cette situation d’ensemble et qui ne concerne pas que  Washington, D.C, le Ministre a affirmé que cela se fera incessamment. La question du fonctionnement du Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) et ses ramifications dans les différents pays notamment à Washington, D.C a été posée. Le Ministre a précisé qu’avec la nouvelle dénomination du ministère, une commission est en charge de ce dossier. En conséquence, il a demandé aux uns et aux autres d’attendre les résultats des travaux  de cette commission pour une suite utile à donner.

Les participants ont aussi soulevé des préoccupations comme la durée de validité (d’un an renouvelable) du visa américains accordé aux  ressortissants burkinabè et qui cause  des préjudices notamment aux étudiants. Le prix de (140 dollars US) du visa burkinabè a  aussi été souligné de même que les délais de délivrance ou de renouvellement des passeports burkinabè. Concernant ces éléments de préoccupation, le Ministre a expliqué qu’il engagera  des concertations avec les ministres compétents. Pour la durée de validité du visa étudiant  , le Ministre a informé qu’il en discutera avec les autorités compétentes du département d’Etat américain.

Ils ont aussi cherché à comprendre la position du gouvernement sur les kogl-wéogo. Sujet sur lequel le Ministre BARRY a précisé que pour le gouvernement, le respect par tout citoyen des  lois et règlements notamment en matière  des droits de l’homme au Burkina Faso était  intangible .

Sur le registre de la vie sociale nationale, les membres de la communauté se sont iniquités de l’incivisme grandissant et des revendications corporatistes en cours au Burkina Faso. Ils ont aussi émis des critiques sur la communication gouvernementale, qui de leur point de vue, manque souvent d’anticipation. Sur ce point, le Ministre BARRY a souligné qu’à tous les niveaux,  les habitudes devaient changer en matière de communication,  vue les capacités réelles   des réseaux sociaux dans l’information, en temps réel, de l’opinion publique voire, la manipuler.

La question du retour  au Burkina Faso de l’ancien Premier ministre, Yacouba Isaac  ZIDA a été posée au Ministre des Affaires étrangères , de la coopération des Burkinabè de l’extérieur. Tout en rappelant qu’à sa connaissance aucune charge judiciaire ne pesait sur ce dernier, il a tout de même laissé entendre que Monsieur ZIDA, répond du Ministre en charge de la défense que de lui. Même s’il se trouve actuellement à l’extérieur du Burkina. Donc, ce dossier, de sa compréhension, ne s’inscrit pas dans son champ de compétence.

Enfin, le séjour du Ministre Alpha BARRY s’est poursuivi le mardi 26 avril 2016 à Washington par une audience au Département d’Etat  américain et des entretiens avec le personnel de la mission diplomatique du Burkina dans la capitale fédérale des Etats Unis d’Amérique. Il a aussi accordé des audiences à des partenaires intéressés au développement du Burkina Faso.

Pierre WAONGO

Attaché de presse

Ambassade du Burkina Faso/Washington. D.C



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *