Jazz à Ouaga 2016 : C’est parti !

Le top départ des activités de Jazz à Ouaga 2016 a été donné ce vendredi 29 avril 2016. L’ouverture officielle s’est déroulée à l’institut français de Ouagadougou.


Extrait de la performance de Job Jazz Quartet et Amandzeba

Burkina24


Jazz à Ouaga, important évènement de la musique, ne saurait démarrer sans un hommage aux artistes disparus. Une minute d’applaudissement a par conséquent été consacrée à Papa Wemba que l’Afrique pleure. Et une autre minute de silence pour Alif Farka Touré. Une soirée d’hommage est d’ailleurs prévue en son nom pour la commémoration de la 10e année de sa disparition au cours du festival.

Après les mots de bienvenue et de remerciement du président de Jazz à Ouaga  Abdoulaye Diallo, place à la musique. C’est le groupe lauréat du concours Jazz performance 2015, « Job Jazz Quartet », qui donne le ton au le premier concert du festival.

Ce sera désormais une tradition à Jazz à Ouaga pour éditions prochaines,  selon son président Abdoulaye Diallo. «  Nous avons décidé que désormais, c’est le groupe lauréat de Jazz performance qui ouvrira le ballet des spectacles  à Jazz à Ouaga aux éditions prochaine », dit-il.

Puis le groupe Amandzeba Nat Brew & The Native Orkestra venu du Ghana, sous plusieurs déclinaisons du jazz, émerveille le public pendant 45 minutes et met fin à la cérémonie officielle d’ouverture.

"Les enchanteurs" au jazz performance
« Les enchanteurs » au Jazz performance

Bien avant l’ouverture officielle, le public a pu assister à la prestation du premier groupe participant au concours Jazz Performance, « Les enchanteurs ». Les 6 groupes concurrents se produiront ainsi l’un après l’autre et le lauréat sera dévoilé le 7 mai à la clôture du festival.

Jazz à Ouaga, c’est aussi le village du festival dressé à la Place de la Révolution de Ouagadougou pour accueillir le public, qui aux dires des organisateurs, se retrouve entre amis pour passer le reste de la soirée et partager un verre.

Revelyn SOME

Burkina24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page