Kénya : Anonymous dérobe des informations au ministère des affaires étrangères

735 0

Le groupe de hackers Anonymous a encore frappé. Le groupe a en effet révélé avoir conduit une « cyberattaque sophistiquée » sur le serveur du ministère kényan des affaires étrangères. Près d’1TB d’informations a été dérobé et mis à la disposition du public sur le dark web, selon les informations rapportées par les médias.

Le 26 avril 2016, le gouvernement kényan, à travers le secrétaire du cabinet du ministre des technologies de l’information et de la communication, Joe Mucheru, a reconnu la survenue de cette brèche dans la sécurité.

Dans les colonnes du journal “The Nation”, Joe Mucheru a cependant minimisé l’impact de cette intrusion. Il a expliqué que la plupart des documents auquels les pirates ont eu accès sont des documents classés ouverts. « Ils n’ont eu accès à aucun document classifié », a-t-il souligné.

HackRead, la plateforme d’informations sur le piratage et la cybersécurité, a plutôt nuancé les propos du gouvernement kényan en expliquant que « les données dérobées contiennent des documents confidentiels et non confidentiels comme des conversations, des communications liées à la sécurité, des accords commerciaux internationaux  et des échanges sur la situation sécuritaire au Soudan du Sud où les forces  gouvernementales combattent l’Armée populaire de libération du Soudan ».

Selon “Agence Ecofin”, Joe Mucheru a par ailleurs déclaré que cette cyberattaque ne compromettra pas les dossiers du gouvernement. « Nous sommes en sécurité à la fois sur l’électronique et sur papier », a-t-il précisé avant d’ajouter que l’incident est survenu « parce que les gens ont partagé leurs mots de passe ».

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *