Loi 081 : “C’est pratiquement un débat clos”, selon le ministre Clément Sawadogo

258 0

La question de la mise en œuvre de la loi 081 portant statut de la Fonction publique est sur le point d’être réglée. C’est ce qu’affirme le ministre de la Fonction publique Clément Sawadogo, alors que les syndicats avaient lancé un ultimatum qui expire ce 30 avril 2016.

Invité au 20h du journal de la RTB Télé ce 30 avril 2016 à l’occasion de la Journée internationale du travail qui sera célébrée ce 1er mai 2016, le ministre en charge du Travail et de la Fonction publique, Clément Sawadogo, a été interrogé sur l’évolution de la mise en œuvre de la loi 081.

Le responsable du département en charge des travailleurs de l’Etat burkinabè  a laissé entendre que “les polémiques sont derrière nous”. Il a en effet révélé qu’un comité, regroupant des cadres de plusieurs ministères et des représentants des syndicats,  “a travaillé toute la semaine pour formaliser les décrets d’application de la loi 081”.

Ce travail semble être avancé  et le ministre promet des nouvelles la semaine prochaine. “A l’issue de cet atelier qui nous permet d’avoir des matériaux importants, indispensables pour la mise en œuvre de la loi, le gouvernement va se pencher là-dessus et dans les jours qui viennent, peut-être au tout prochain conseil des ministres, le gouvernement va adopter  les décrets qui règlent la question de la nouvelle grille indiciaire, la question du reversement des agents“, a détaillé Clément Sawadogo.

Il a donc de quoi le conforter à  déclarer que «nous considérons que nous sommes déjà sur la bonne voie et pratiquement, c’est un débat clos ».

Les syndicats burkinabè, réunis au sein de l’Union d’action syndicale, avaient lancé un ultimatum au gouvernement qui expire à la fin du mois d’avril. Ils réclamaient précisément la tenue du comité qui doit relire l’arrêté portant procédures de traitement et modalités de liquidation de la retenue salariale pour fait de grève, la tenue d’un atelier de finalisation des deux textes qui doivent permettre les reversements de la nouvelle loi 081 (dont parle le ministre) et la tenue d’une session du cadre de concertation tripartite sur les prix des 14 produits de grande consommation avec extension de la liste des produits (qui a eu lieu cette semaine).

La réaction des syndicats devrait connue lors de ce 1er mai 2016.

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre