Nouna plus propre que Ouaga : Le pari de frère Emmanuel

Pour la 14e fois, des femmes des sept  secteurs de la ville de Nouna se sont illustrées dans l’assainissement de leurs quartiers respectifs à travers un concours de salubrité. Elles ont été récompensées le vendredi 29 avril 2016 par le promoteur, Frère Emanuel Duprez dont l’ambition est de rendre la cité du Noumadou, plus propre que Ouagadougou. Un défi qui bute malheureusement sur manque d’adhésion des autorités locales.

Depuis une quinzaine d’années, Frère Emanuel Duprez, missionnaire français, a fait sienne la question de l’assainissement de Nouna, la ville qui l’a accueilli il ya près d’un demi-siècle. C’est ainsi que sous la houlette de son association nord Sud, des femmes des différents secteurs qui ont été organisées  et dotées de matériel de base s’évertuent à rendre propre, leur environnement.

Les résultats sont là et  des étrangers de passage à Nouna s’étonnent de la propreté de cette ville. Cependant, les autorités locales restent indifférentes face à ces femmes qui travaillent dans la poussière, la chaleur  et sans contrepartie afin de donner à la population un cadre de vie plus sain. Le promoteur du concours de salubrité  n’a pas caché son indignation face à cette situation.

Après les efforts, les récompenses
Après les efforts, les récompenses

« De passage en voiture  arrêtez-vous  et  félicitez ces femmes en train de balayer,  ne serait-ce qu’en leur offrant un sachet d’eau. Bientôt, nous aurons un nouveau maire.  Aussi voudras-je, bien que ne le connaissant pas encore, lui dire que la propreté de la ville de Nouna, est d’abord de son ressort et qu’il ne fasse donc pas comme ces dernières années où aucun  appui n’a été apporté aux femmes dans leur travail d’assainissement », a interpellé frère Emanuel Duprez qui, bien que se sentant seul à le faire, encourage sans relâche ces braves femmes.

Ce fut encore le cas le vendredi 29 avril 2016 lors d’une cérémonie de proclamation des résultats de la 14e édition du concours de salubrité. Se basant, entre autres, sur l’absence de sachets plastiques, le jury  a estimé le secteur 1, quartier le plus propre de la ville de Nouna. Il est suivi des secteurs 3 et 4. Tous les groupes de femmes ayant pris part au concours ont reçu des sommes d’argent allant de 100 000 à 250 000 FCFA.

Et comme à la précédente édition où il a offert du matériel d’assainissement, le Groupe  Royal a fait don de 10 brouettes aux lauréates et des attestations de reconnaissance à des personnes physiques et morales qui soutiennent l’évènement.

Quel quartier sera le plus assaini en 2017 ? Le défi est déjà lancé et avec la rivalité à laquelle on les connait, chaque groupe de femmes tentera de mieux s’illustrer et cela ne profite qu’à ce pari si cher au frère Emanuel Duprez : Nouna plus propre que Ouagadougou.

Boureima Badini La Ruche

Correspondant de Burkina24 à Nouna



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page