Election municipales 2016 : Les élèves de l’ex-LTO ont déjà ‟voté”

308 0

Le nouveau ‟maire” du Lycée technique national Aboubacar Sangoulé LAMIZANA (ex Lycée technique de Ouagadougou LTO), s’appelle Abidine Zabsonré. Aux prises avec 03 autres candidats, il a remporté le scrutin avec plus de 130 voix. Le ‟programme de son parti” a été préféré par la majorité des 300 votants qui l’ont donc porté à la tête de cette ‟collectivité” à l’issue de l’élection municipale tenue le vendredi 29 avril 2016. Les résultats ainsi proclamés ne sont en fait que le dénouement d’une simulation d’élection organisée ce jour-là par le Mouvement burkinabè pour le développement et le civisme (MBDC).

Le sérieux mis dans la tenue de cette pseudo élection pourrait avoir surpris plus d’un observateur. Mais pour le MBDC, le jeu en valait vraiment la chandelle. Pour faire les choses dans les règles de l’art, 03 bureaux de vote ont été installés en divers points du Lycée technique national, Aboubacar Sangoulé LAMIZANA (ex LTO).

Trois cent (300) élèves votants s’étaient inscrits pour s’essayer à cet exercice en vue de décider du sort du programme des 04 candidats en lice. Dans la même dynamique, un bulletin unique de vote a été conçu selon le même format que le bulletin normal de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Alignés dans la discipline, ils ont introduit ces bulletins dans les différentes urnes.

Les élèves de cet établissement secondaire de Ouagadougou se sont allègrement prêtés au jeu, ce qui a permis de s’assurer de leur parfaite maitrise de cet important acte civique. Et c’est de la sorte que l’élève Abidine Zabsonré est sorti victorieux du scrutin sous la clameur ravie de ses sympathisants.

Selon les organisateurs, cette simulation électorale répondait à un souci de formation de la population en générale et des jeunes en particulier sur les questions électorales en vue d’une participation réelle aux différents processus. En filigrane, il s’agissait également d’interpeller le grand public afin qu’il s’intéresse davantage aux processus électoraux.

L’élection municipale se tient au Burkina Faso le 22 mai 2016. Mais ces jeunes électeurs ont pris de l’avance sur la population pour montrer qu’ils ont une grande conscience de leur implication dans la réussite de ce vote.

Cette initiative citoyenne fait partie des activités de sensibilisation organisées régulièrement par le MBDC au profit de la frange jeune de la population, grâce à l’appui de son partenaire institutionnel, l’ONG Diakonia.

L’an dernier, à l’orée des élections présidentielles et législatives, cette organisation de la société civile avait tenu ces simulations de vote dans plusieurs établissements secondaires de la capitale avec le même objectif de faire en sorte que la jeunesse ne se mette plus en marge des processus électoraux. Après cet exercice, le MBDC envisage l’organisation de la grande nuit du civisme le 06 mai 2016.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre