Sécurité hydrique : Mise en place d’un Centre de gouvernance de l’eau et de l‘environnement

591 0

Les activités du Centre pour la gouvernance de l’eau et de l’environnement (CG2E) ont été officiellement lancées ce 3 mai 2016 à Ouagadougou. La cérémonie a vu la déclinaison des missions que s’est fixé le centre.

Face au défi de l’atteinte de la sécurité hydrique, le Centre pour la gouvernance de l’eau et de l’environnement (CG2E) propose une gouvernance des ressources en eau et de l’environnement.  C’est le résumé des ambitions que s’est fixé le (CG2E), qui vient de marquer officiellement le début de ses activités.

« La sécurité hydrique conditionne toutes les autres sécurités de base de la vie sur terre notamment la sécurité alimentaire, la sécurité sanitaire, la sécurité énergétique ». Ces expressions du président du centre, Mamadou Lamine Kouaté justifient « la nécessité » de s’engager sur une gouvernance de l’eau et de l’environnement.

A la même occasion, le président Kouaté a pointé du doigt les difficultés liées à l’accès à l’eau dans la ville de Ouagadougou. Il affirme que «quand vous avez le robinet chez vous et qu’on dit que vous aurez l’eau les  douze heures, c’est un mauvais service. L’amélioration de ce service est liée à la gouvernance ».

Pour résorber les questions de non accès à l’eau, «  il faut d’abord étudier les ressources en eau. C’est-à-dire savoir où est-ce qu’il y a l’eau et comment on peut aller la chercher et la mettre à la disposition des populations. En connaissant mieux la ressource en eau, on fait une meilleure maitrise » préconise Mamadou Lamine Kouaté.

 Les activités sont  programmées sur un plan d’action triennal  s’étalant de 2016 à 2018. A terme, elles coûteront  480 000 000 F CFA.

Mariam OUEDRAOGO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *