La santé sexuelle et reproductive, un thème plus que jamais d’actualité !

753 0

{ Article mis à jour le 6 mai 2016 }

L’Association des journalistes et communicateurs en population et développement (AJCP&D/BF), en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le ministère burkinabè de la santé, a organisé du 3 au 6 mai 2016 à Bobo-Dioulasso, un atelier de formation des Hommes de médias sur la Santé sexuelle et reproductive (SSR) et la Planification familiale (PF), en abrégé SSR/PF. A la fin de l’atelier, l’ensemble des participants ont manifesté leur satisfaction quant aux résultats escomptés avant le début de la rencontre.

« On ne peut pas continuer à faire des enfants sans pour autant être capable de les prendre totalement en charge dans la société ». Cette réflexion du Coordonnateur de l’AJCP&D, Alassane Karama, à la cérémonie d’ouverture de l’atelier, en dit long sur la volonté notamment de l’association à changer la donne.

13087377_515897171930882_9167803712009709173_n

Mais comment faire comprendre la nouvelle tendance aux populations ? Comment pouvoir leur inculquer de façon durable les notions de procréation responsable et de planification familiale volontaire ?

Le rôle des médias est sollicité. Tous les acteurs en sont conscients. La formation de 4 jours dans la ville de Sya a principalement pour objectif de trouver des réponses satisfaisantes en adéquation avec les Objectifs de développement durable (ODD).

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a eu lieu le mardi 3 mai 2016 en présence des représentants de l’UNFPA (Siaka Traoré, Chargé de communication et plaidoyer), de l’AJCP&D et du ministère de la santé notamment la Direction de la santé de la famille (DSF).

Alassane Karama, tout en saluant cette « collaboration naissante », a saisi l’occasion pour remercier particulièrement les partenaires de l’association des journalistes en population et développement.

IMG_1947

La formation a été animée surtout par le Dr Mathieu Bougouma de la DSF et Eric Doyé, Attaché de santé à la Direction régionale de la santé du Centre. 

La formation a été axée entre autres sur les défis et enjeux de la PF, les droits en matière de SSR/PF, les méthodes contraceptives modernes, le Plan national de relance de la PF et comment promouvoir la SSR/PF et mieux communiquer sur les questions de population.

Séance ténante, les facilitateurs (Mathieu Bougouma, Eric Doyé, Siaka Traoré et Alassane Karama) ont expliqué comment relater une bonne histoire, comment mesurer le feed-back (résultat) d’une action de communication et ses effets sur les popoulations. Des exemples d’articles ont été présentés.

Les journalistes ont pu réaliser aussi des reportages terrains dans la 2e ville du Burkina notamment à la Maternité Guimbi Ouattara sur des thèmes d’actualité. Il faut noter, au passage, que le Burkina célèbre du 9 au 15 mai prochain, la traditionnelle Semaine nationale de la planification familiale.

IMG_1949

L’atelier qui a regroupé environ 30 journalistes a permis aux membres de l’AJCP&D/BF d’élaborer un plan d’action qui sera finalisé par la suite. Siaka Traoré de l’UNFPA s’est dit “impressionné” par la qualité du contenu de ce plan d’action. A la fin de la rencontre, la dizaine de journalistes interviewés se sont dits “satisfaits” de la formation.

Je peux dire vraiment que je me sens satisfait de cet atelier… Les communications étaient très riches avec des sujets d’actualité conjugués dans un contexte très réel. Nous (NDLR: Membres de l’AJCP&D) comptons sur l’appui des partenaires pour mener à bien les missions à nous assigner“, a dit Moussa Traoré, journaliste reporter d’images à Canal 3 TV.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *