Le Balai Citoyen, la Lucha, Y’en a marre, Angélique Kidjo récompensés par Amnesty

750 0

Les Lauréats du prix « ambassadeur de la conscience » 2016 sont connus. Décerné par Amnesty International, le prix est attribué à Angélique Kidjo, diva de la musique africaine et aux trois organisations de la société civile Le Balai Citoyen (Burkina Faso), Y’en a marre (Sénégal) et à la Lutte pour le Changement (Lucha) de la République démocratique du Congo.

« Le prix Ambassadeur de la conscience récompense des personnalités ayant fait preuve d’un courage exceptionnel pour combattre l’injustice, sont tous d’ardents défenseurs des droits humains, qui mettent leur talent au service de la mobilisation », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

La « mobilisation », c’est ce qui a permis aux Burkinabè, unis comme un seul Homme avec à leurs côtés des Citoyens balayeurs (Cibals) du Balai Citoyen, d’empêcher la modification de la constitution. Une mobilisation qui avait abouti à l’annulation du projet de modification et à la chute du régime Compaoré suite aux manifestations d’envergure des 30 et 31 octobre 2014.

Fred Bauma, le membre de la Lucha est touours en prison. © DW
Fred Bauma, le membre de la Lucha est toujurs en prison. © DW

En RDC, la Lucha continue la lutte contre un autre mandat supplémentaire de Joseph Kabila, malgré l’emprisonnement de militants et leaders Fred Bauma et Rebecca Kavugho.

En rappel, Fred Bauma a été arrêté avec 26 autres militants en mars 2015 Kinshasa, lors d’une conférence de presse pour « complot contre Joseph Kabila ». Pour Trésor Akili, membre de la Lucha, « cela vient encore renforcer l’engagement des militants ».

Quant au mouvement Y’en a marre, il s’était illustré lors des marches de protestation contre un troisième mandat d’Abdoulaye Wade.

La chanteuse béninoise Angélique Kidjo est récompensée pour son combat pour la liberté d’expression et de l’éducation des fillettes en Afrique. Elle lutte aussi contre les mutilations génitales féminines.

En 2006, le prix Ambassadeur de la conscience avait été décerné à Nelson Mandela. A noter que la remise du prix 2016 aura lieu le 28 mai à Dakar.

Oui Koueta

Burkina24                           

Source : dw.com



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *