Municipales : Les partis politiques boudent le processus de validation de la liste MPP à Zogoré 

177 0

Les partis politiques en lice aux élections municipales à Zogoré ont été convoqués ce samedi 7 mai 2016 par le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré pour discuter de la possibilité d’exécution de la décision du Conseil d’Etat qui a souhaité la réception des dossiers du MPP.

L’Union pour le progrès et le changement (UPC), le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le  Nouveau temps pour la démocratie (NTD) et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) sont les quatre partis politiques en compétition à Zogoré, commune de la province du Yatenga.

Ne pouvant se tenir dans la Commune de Zogoré ni au niveau de  la Commission provinciale au Yatenga pour raison d’insécurité, informe Me Kéré, la concertation entamée par la CENI a été délocalisée à Ouagadougou. De cette rencontre devrait découler la réception et l’examen des dossiers du MPP.


Lire aussi : 

Burkina 24


Malheureusement, « seul le MPP est venu avec les dossiers ». Les autres partis politiques ont brillé  par leur absence. La suite ? « La CENI prend acte de cette situation et constate que la décision de justice prise par le Conseil d’Etat ne peut pas être mise en application », observe Me Kéré.

De ce fait, poursuit le président de la CENI, son institution ne peut pas poursuivre le processus notamment, le positionnement et l’édition du bulletin unique à Zogoré. Mais la CENI affirme être toujours dans la logique de la concertation et tant que la possibilité et le temps matériel le permettent, elle dit être toujours disposée à rencontrer les partis politiques en lice.

Mais si la situation reste telle, si la CENI est dans l’incapacité d’établir un bulletin de vote, « c’est clair que l’élection ne peut pas se tenir à Zogoré », informe Me Barthélémy Kéré. En rappel, le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré, a déploré la situation qui prévaut à Zogoro qu’il qualifie de « défi grave lancé et à la démocratie et à la république ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre