Municipales 2016: La NAFA lance « Yes, we can » à Nagrin

926 0

C’est sous le slogan « Yes, we can » que la Nouvelle alliance du Faso s’est lancé dans la campagne électorale menant à la conquête des communes du Burkina. Cet après-midi du dimanche 8 mai 2016, le parti a réuni militants et sympathisants de l’arrondissement 7 sis au sud de la ville pour leur exposer sa vision future du développement de la circonscription. Une vision qui inclue l’assainissement, l’offre en électricité et des centres de santé supplémentaires pour amenuiser les souffrances des populations du quartier Nagrin et des autres quartiers que compte la circonscription.

« Il faut que l’on commence à savoir dès que l’on va aux élections qui l’on veut présenter comme édile qui va conduire la destinée de la collectivité », a déclaré Mamadou Benao, coordinateur national de la campagne municipale de la NAFA. Et c’est l’exercice auquel il s’est prêté cet après-midi dans l’arrondissement 07 avec le candidat Herman Ouilina.

Selon lui, cette démarche facilite la procédure de désignation du candidat du parti au vu  et au su de tous. « On sait qui on veut. Il n’y a pas d’imposition, de coup tordu dans le noir pour le choix du maire d’une collectivité », ajoute-t-il.

Molare, un danseur vêtu des couleurs nationales a d'abord observé le temps de la diffusion de l'hymne national avant de prester
Molare, un danseur vêtu des couleurs nationales a d’abord observé le temps de la diffusion de l’hymne national avant de prester

Quant au slogan de campagne « Yes, we can », il relève selon Mamadou Benao de ce que le parti a enduré depuis sa création, il y a peu près un an de cela. « Yes, nous le pouvons. Nous le disons, parce que la nouvelle alliance du Faso a été créée, il y a à peine un an. Et nous avons vécu toutes les difficultés et toutes les souffrances qu’un parti politique puisse vivre au Burkina », explique Mamadou Benao, coordinateur nationale de la campagne électorale.

Ces derniers temps, la ville a soif. C’est tout naturellement que la question de l’eau s’est invitée dans les différentes interventions. Les intervenants ont fait part des souffrances que le quartier Nagrin a endurées deux jours durant sans eau.

Des militantes et sympathisantes venus pour écouter le message de l'instance dirigeante du parti
Des militantes et sympathisantes venues pour écouter le message de l’instance dirigeante du parti

Hermann Ouilina, candidat du parti aux municipales,  n’a pas hésité à décliner ce qu’il compte faire pour gérer de manière efficiente cette question. « Le premier projet, c’est l’assainissement. C’est mon premier point dans notre arrondissement, parce que nous souffrons beaucoup », dit-il.

Vient ensuite la fourniture de l’électricité à tous. « L’arrondissement est vaste et l’électricité ne couvre même pas la moitié de l’arrondissement », confie-t-il. Et enfin, l’offre de services de santé. Selon Herman Ouilina, il n’y a qu’un seul CSPS pour tout l’arrondissement. « Avec un seul CSPS, ce n’est pas facile », dit-il.   

Le parti a été créé, il y a à peu près un an. Ce n’est pas ce qui inquiète Mamadou Benao quant à l’issue des élections. « Malgré toutes les difficultés, nous espérons faire un score très honorable », annonce Mamadou Benao avec confiance.

Oui Koueta

Burkina24



Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *